Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Real Madrid: comment Benzema est redevenu “le meilleur 9 du monde”

Karim Benzema est de retour au plus haut niveau. Au top physiquement et affranchi de l’ombre de Cristiano Ronaldo, l’attaquant français réalise une saison très séduisante au Real Madrid. Au point d’être considéré comme le “meilleur avant-centre du monde” par Lucas Vazquez. Explications.

Un nouveau rôle de leader

Karim Benzema dispute actuellement sa dixième saison au Real Madrid. Autant dire une éternité au pays des Galactiques. Encore plus pour un attaquant. Fort de cette longévité, le Français, qui vient d’atteindre les 300 buts en carrière, s’affirme comme un vrai taulier du vestiaire merengue. Pour Marca, c’est même “le joueur le plus important du Real”. Un vrai compliment lorsqu’on évolue aux côtés de Sergio Ramos, Luka Modric, Marcelo, Gareth Bale ou Toni Kroos.

Après avoir longtemps joué les fidèles lieutenants, l’ancien Lyonnais a également pris du galon sur le terrain. Il tente beaucoup plus qu’avant et n’hésite pas à frapper dès que l’occasion se présente. Dans les moments chauds, il réclame le ballon et prend ses responsabilités. De quoi récolter les applaudissements du versatile public de Bernabeu, qui l’ovationne régulièrement après l’avoir copieusement sifflé dans le passé.

Sans l’ombre de Ronaldo

Jouer avec Cristiano Ronaldo, c’est bon pour le palmarès. Un peu moins pour l’égo. La star portugaise fait souvent gagner son équipe mais ne laisse que peu de lumière à ses partenaires. Benzema a pu le constater durant les neuf saisons qu’il a passées dans l’ombre de CR7, avec qui il a rejoint le Real à l’été 2009. Depuis le départ du quintuple Ballon d’or à la Juventus, le buteur de 31 ans semble plus épanoui que jamais. Alors que Bale était censé devenir le nouveau porte-drapeau de la “Maison Blanche”, c’est bien “Benzé” qui a repris le flambeau.

Avec 15 buts et 6 passes décisives en 33 matches (toutes compétitions confondues), le n°9 du Real affiche des stats impressionnantes cette saison. Pas si éloignées de celles de Ronaldo à Turin (17 buts et 8 passes en 28 matchs). Il faut dire qu’il passe désormais plus de temps dans la surface et se retrouve plus souvent à la conclusion des actions.

Un physique au top

Sa balance a parfois souffert un peu à Madrid. Mais ces derniers mois, elle accueille Benzema sans difficulté. Après avoir sérieusement minci l’an passé, l’attaquant merengue affiche une silhouette affûtée. Et ça se ressent dans sa gestuelle. Ses courses et ses crochets sont nettement plus tranchants. Ses prises de balle sont plus fluides.

Une condition physique qui lui permet d’être épargné par les blessures (même s’il souffre de l’auriculaire depuis deux semaines) et d’enchaîner des matches pleins. Alors qu’il sortait souvent entre la 60e et 70e avec Carlo Ancelotti et Zinedine Zidane, le natif de Lyon termine régulièrement les rencontres depuis que Julen Lopetegui, puis Santiago Solari sont aux commandes. Tout sauf un hasard.

Un jeu plus en mouvement

Sans l’omniprésence de Ronaldo, Benzema est plus libre sur le terrain. Le Français peut arpenter tout le front de l’attaque et se rendre disponible dans n’importe quelle zone. Une situation qu’il exploite à la perfection. Cette saison, l’ancien surdoué des Gones réclame et touche beaucoup plus le ballon. Moins statique, il ne cesse de se démarquer et de proposer des solutions à ses partenaires, qui le servent eux aussi plus souvent.

De quoi le mettre en confiance et l’encourager à multiplier les courses et les replis défensifs. Tout en restant le plus altruiste possible. “Je suis un 9 avec une âme de 10”, résume l’intéressé. Il est en train de le prouver.

Une belle entente avec Vinicius

Il l’a vu débarquer avec une étiquette de futur crack. Comme lui neuf ans plus tôt. Alors Benzema a naturellement endossé le costume du grand-frère pour Vinicius Jr. Le Français a pris le prodige brésilien sous son aile dès la préparation estivale. Et les deux joueurs sont devenus proches hors du terrain. Une relation amicale qui se ressent sur la pelouse.

Le style de jeu de Vinicius, fait de dribbles et de percussion, convient parfaitement à celui de Benzema. Le duo combine d’ailleurs à merveille dans les stades de Liga. “C’est très facile de jouer avec lui”, assure Vinicius. Idem pour Lucas Vazquez, qui s’impose, ces derniers temps, comme le dernier membre du trio offensif . Généreux dans l’effort et concerné par le collectif, l’Espagnol se met au service de son avant-centre. Et n’hésite pas à le désigner comme ” meilleur du monde” à son poste. Rien que ça.

 

Source: bfmtv

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct