Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

RDC-Contentieux électoral : la coalition Lamuka perd 23 parlementaires

En RDC, la cour constitutionnelle a tranché un litige électoral au détriment de la coalition de l’opposition Lamuka qui perd 23 parlementaires. Le verdict est jugé inacceptable par une ONG

 .

Un véritable coup dur pour Lamuka. La coalition de l’opposition en RDCvient de perdre 23 parlementaires. C’est le verdict rendu par la cour constitutionnelle après l’examen d’un contentieux portant sur les élections législatives nationales et sénatoriales qui se sont déroulées à la fin de l’année dernière.

La décision a frappé plusieurs partis de la plateforme. C’est le cas du Mouvement pour la libération du Congo (MLC) de l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba qui a perdu 8 sièges à la première chambre du Parlement congolais. « Ensemble pour le changement » de Moïse Katumbi a quant à lui perdu deux sénateurs.

Et une partie de la société civile congolaise semble déjà au chevet de la coalition présidée par Moïse Katumbi. À l’image de l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) dont le président Georges Kapiamba juge « inacceptable » la décision de la cour constitutionnelle.

À la présidentielle de décembre dernier, Lamuka a été porté par Martin Fayulu qui, selon la commission électorale et la cour constitutionnelle aurait perdu en faveur de Félix Tshisekedi.

Résultat que Fayulu continue de rejeter jusqu’ici, même si les évêques et des puissances et institutions étrangères qui l’avaient réconforté dans la recherche de la « vérité des urnes » ont fini par reconnaître la légitimité de Tshisekedi.

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct