Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Projet d’appui aux communes urbaines du Mali : Le ministre de l’Urbanisme dote Ségou d’un marché et d’un stade

En visite dans la région de Ségou, du 10 au 12 mai derniers, le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Cheick Sidiya Sissoko dit Kalifa, a présidé la cérémonie d’inauguration du marché de Médine et du stade Sory Ibrahim Konandji. C’était en compagnie de son collègue en charge des Sports, Jean Paul Sidibé, du représentant de la Banque mondiale et du représentant du Bureau de la Coopération Suisse au Mali. L’événement a également mobilisé les autorités administratives et communales, le représentant de la Chambre de Commerce, les membres du Comité de gestion du nouveau marché et de la famille Konadji. Financé par le Programme d’appui aux communes urbaines du Mali (Pacum), ces deux nouvelles infrastructures ont coûté 944 millions francs CFA. 

Dans ces mots de bienvenue, le maire de la commune urbaine de Ségou, Nouhoum Diarra, a salué au nom de ses administrés, les autorités politiques pour l’ensemble des projets dont sa ville bénéficie, en mettant l’accent notamment sur les réalisations du projet d’appui aux communes urbaines du Mali : un complexe commercial, deux marchés, un CSCOM, un stade et l’aménagement de plus de 3000 voiries avec caniveaux et éclairage public, d’un montant d’investissement estimé à 3,044 milliards de FCFA. Le maire de Segou en a profité pour exprimer la reconnaissance de sa population à l’endroit du président IBK pour avoir honoré les engagements de l’Etat et contribué à l’effort accomplissement de son devoir de promotion du développement. Ce marché moderne répond parfaitement aux besoins des commerçants, a-t-il indiqué avant de rassurer le ministre et les partenaires techniques et financiers du bon usage qui sera fait des infrastructures acquises.

Et le ministre de rappeler que c’est dans le cadre de la Politique Nationale de la Ville que le gouvernement a initié en 2012 le PACUM dont le coût est estimé à 3,044 milliards FCFA. L’objectif de ce projet, selon le ministre Kalifa Sissoko, est de renforcer les performances institutionnelles et de contribuer à l’amélioration des services d’infrastructures des communes urbaines. Il s’est par ailleurs réjoui de l’utilisation judicieuse de cette manne financière, d’autant que les infrastructures réalisées constituent une opportunité de recettes fiscales et de 1269 emplois potentiels et de recettes pour la commune de Ségou. Quant au stade Sory Konandji, il va concourir au développement de la ville et à l’épanouissement de la jeunesse Ségovienne, a-t-il poursuivi en exprimant la gratitude du gouvernement malien ainsi que la reconnaissance de son département à la Banque mondiale et à la Coopération Suisse pour leurs concours financiers. Et d’inviter le conseil communal et les bénéficiaires des investissements concernés à faire preuve d’engagement et de clairvoyance afin que les nouvelles infrastructures concernées bénéficient de la maintenance et de l’entretien adéquats.

Le ministre des Sports a salué pour sa part la reconnaissance de la nation à un fils méritant, en l’occurrence Sory Konandji, avant d’exhorter la génération actuelle à s’inspirer de l’exemple de l’ancien président de la ligue de Ségou, de la Fédération malienne de football, du Biton Club et de l’ancien président d’honneur de l’Avenir club de Ségou et de l’AS Bakaridjan.il a également formulé le vœu que le joyau sportif soit un créneau idéal pour l’expression et la pratique du sport de masse.

Quant à la famille de Sory Ibrahim Konandji, elle a salué les décideurs politiques pour avoir immortalisé son œuvre.


Amidou Keita


Le ministre de l’Urbanisme au chevet du programme présidentiel d’urgences sociales : 250 logements prêts à être réceptionnés en 4è Région

C’est en compagnie de nombreux collaborateurs que le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme a effectué, la semaine dernière, une visite de terrain dans la région de Segou. A quelques jours du début du dépôt des dossiers de demande de logements sociaux, il s’agissait, selon Cheick Sidiya Sissoko dit Kalifa, de s’imprégner de l’état d’exécution desdits logements en chantier, de voir dans quelle mesure des redressements peuvent leur être apportés et de s’assurer de la possibilité de les livrer dans les meilleures conditions.

En trois jours de périple, il a ainsi sillonné les différents sites, sous les regards vigilants des autorités administratives et communales.

De Baraouli à San en passant par Bla jusqu’à Ségou, le ministre et sa suite ont pu faire le constat que les ouvrages, à majorité de type F3 en tôle, sont déjà prêts et n’attendent que d’être réceptionnés. Perfectionniste, le ministre a exprimé son satisfecit par rapport à la qualité des travaux, y compris pour les ouvrages de voiries déjà achevés.

En bon technicien, il a néanmoins signalé la nécessité de procéder à quelques retouches, notamment la prise en charge du raccordement au réseau EDM et quelques petits travaux au niveau de la toiture de certains bâtiments. A cela, s’ajoute la nécessité de doter les nouvelles cités, d’équipements collectifs de base destinés, tels que la santé, la sécurité, un marché et des espaces verts. Toutes choses qui ne vont pas compromettre la remise très prochaine des clés, a-t-il rassuré, pourvu de régler lesdits détails seront réglés dans les brefs délais pour le plus grand bonheur des autorités communales très impatientes de les accueillir. Les maires des différentes communes visitées en quatrième région ont ainsi sollicité l’implication personnelle du ministre pour la levée des obstacles techniques à la remise des clés aux bénéficiaires très pressés d’emménager.

Le seul constat décevant aura été relevé à San où 25 bâtiments de type F3, réceptionnés depuis 2016 ont été les cibles de cambrioleurs qui ont défoncé les portes et enlevé les gaines sans lesquelles l’électrification est impossible. Chose qui ne devrait normalement pas influer sur le processus d’attribution des logements, a rassure le ministre, en ajoutant que les bénéficiaires vont disposer de maisons tout finies.

Partagé entre les chefs-lieux des sept cercles de la région, les 250 logements sociaux sont issus du programme d’urgences sociales si cher au président IBK, a mentionné le ministre, qui a visité au passage les structures régionales qui relèvent de son département notamment l’antenne régionale de l’office malien de l’habitat, la Direction des domaines et du cadastre et la Direction régionale de l’urbanisme. C’était l’occasion pour les responsables desdites structures de partager avec la tutelle leurs difficultés. Malgré les peu de moyens, les services sont bien tenus, les responsables sont à pied d’œuvre pour maintenir le fonctionnement, s’est réjoui le ministre Kalifa, en promettant par ailleurs de trouver rapidement une solution aux difficultés relevées afin que les services déconcentrés soient à hauteur de leurs missions dans la cohésion et la complémentarité.

Amidou Keita

Le Témoin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct