Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Produits de première nécessité : Le sucre donne des frayeurs aux Bamakois

Depuis la semaine dernière, le prix du sucre connaît une augmentation sur le marché. Une flambée qui s’explique par le manque du produit.

sucre blanc

 A un peu plus d’un mois du ramadan, le prix du sucre commence à inquiéter les consommateurs. En cette période de vaches maigres, le prix du sac de 50 kilos passe de 22 000 à 25 000 F CFA pour le produit importé et de 18 000 à 20 000 F CFA pour la production locale.

A la base de cette situation, un manque récurrent de sucre importé sur le marché national. “C’est la rareté de sucre importé sur le marché qui occasionne la montée du prix du sucre produit au Mali”, croit savoir Ali Sanogo, le gérant de la boutique “7-Onze”.

Cette inflation affecte déjà les consommateurs avec le prix au détail qui passe de 500 F CFA à 550 F CFA le kg chez beaucoup détaillants. Selon Mahamadou Sow, un commerçant à l’auto-gare de Sogoniko, le manque de sucre importé est une combine toute trouvée pour écouler la production locale.

Les prix devraient revenir à la normale. Toujours est-il qu’une baisse est constatée même si elle n’atteint pas le prix précédemment pratiqué. De 25 000 F CFA le sucre importé se vend présentement entre 24 000 et 23 250 F CFA le sac. “Le prix reviendra à la normale bientôt, puisque le sucre importé commence envahir le marché”, assure M. Sanogo.

En plus du sucre, le prix de l’huile aussi connaît une hausse. De 23 000 F CFA le bidon de 20 litres, on se retrouve à 24 000 et 24 500 F CFA le bidon.

D’ores et déjà les dispositions doivent être envisagées pour un mois de ramadan paisible pour les consommateurs maliens.

Youssouf Coulibaly

Source: L’Indicateur du Renouveau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct