Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Procès contre le terrorisme : « Ils ont diabolisé les accusés »- Avocat de Diokhané

Au Sénégal, le procès contre le terrorisme tire à sa fin. Alors que le présumé cerveau Makhtar Diokhané risque la perpétuité, son avocat Me Alassane Cissé demande qu’il soit simplement acquitté. Dans sa robe noire, l’avocat accuse les enquêteurs d’avoir installé la psychose dans le pays sans apporter de preuves incriminant son client.

« Atteinte a été portée à l’honneur de ces personnes»

Me Alassane Cissé a ainsi fait savoir que les personnes en charge de l’enquête ont émis des spéculations à propos de son client en décrivant des faits qui se seraient déroulés au Nigeria sans y mettre les pieds.

Publicité

«Ainsi, ils ont diabolisé les accusés en installant la peur et la psychose dans le pays», regrette-il.

Cela, l’avocat en est tellement convaincu qu’il évoque le fait que son client ne connaît pas Abu Anwaar qui figure pourtant dans le procès verbal de l’enquête.

«Quand ils se sont renseignés sur Diokhané, on leur a informé de l’exemplarité du comportement avec laquelle Dio­khané a toujours fait montre, mais ces qualités n’ont pas été rapportées dans le procès-verbal d’enquête», fait-il savoir.

« On veut vaille que vaille trouver un terroriste »

Dans cette affaire, l’avocat se désole qu’il y ait «une grande insécurité judiciaire dans ce procès».

En outre, Me Alassane Cissé soupçonne la cour de vouloir incriminer son client sans preuves.

«On veut vaille que vaille trouver un terroriste», peste-t-il.

Malgré tout, l’avocat réitère sa confiance à la chambre criminelle et espère que son client sera jugé de façon impartiale.

«Vous êtes le rempart contre ses sentiments d’insatisfaction, à travers la motivation qui sera celle de votre juridiction. Nous avons besoin de comprendre qu’elle est la passerelle qui existe entre le procureur et le juge d’instruction», demande-t-il.

«Tout le monde l’a entendu dire qu’aucun acte terroriste n’a été posé par Matar Diokhané. Il n’y a pas de place pour l’insécurité judiciaire», a-t-il averti.

Pour la robe noire, certaines personnes accusées n’ont rien à faire dans ce procès.

«Matar Diokhané n’est pas membre de Boko haram. Il n’a reçu qu’une proposition de contrat. Mais mieux, il a voyagé seul.  Ce qui signifie qu’il n’a embarqué personne pour aller au Nigeria et que lui-même n’a été embarqué par personne pour aller dans ce pays.»

Enfin, l’avocat plaide pour l’acquittement de son client.

Afrikmag

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct