Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Présidentielle 2018: forces et faiblesses des directeurs de campagne des trois candidats favoris?

Six jours après le début de la campagne, c’est l’effervescence dans les différents QG à Bamako. Les directeurs de campagne ont mis leur troupe en ordre de bataille. Maliweb.net a décidé de mettre en relief les potentielles, forces et faiblesses des ‘’Généraux en Chef’’ de trois candidats favoris. Il s’agit des candidats Ibrahim Boubacar Keita, Aliou Diallo et  Soumaïla Cissé.

«Si nous voulons que la gloire et les succès accompagnent nos armes, nous ne devons jamais perdre de vue : la doctrine, le temps, l’espace, le commandement, la discipline», conseille Sun Tzu, le stratège militaire chinois. BocaryTréta est sans doute d’accord cet enseignement de Sun Tzu. Lui qui a été choisi directeur de campagne du candidat Ibrahim Boubacar Keita en lieu et place de l’ancien directeur de campagne puis ancien Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga. La force de BocaryTréta réside incontestablement dans sa «capacité à rassembler». A la tête d’un empire financier et matériel, Tréta ne reculera devant rien pour rallier le maximum de personnes derrières la candidature d’IBK. Cependant, l’ancien ‘’Super’’ ministre du Développement Rural est aussi à la tête d’une armée pour la moins indisciplinée où, pour beaucoup, le butin de guerre importe plus sur l’issue de la guerre. Ce n’est pas tout, la stratégie de campagne de Tréta consiste à défendre le projet «Le Mali d’abord». Un projet qui, pour beaucoup de nos compatriotes, s’est transformé en «Ma famille d’abord».

«La doctrine fait naître l’unité de penser ; elle nous inspire une même manière de vivre et de mourir….», écrit aussi Sun Tzu, dans son livre millénaire «L’art de la guerre» qui fait encore office de Bible dans des écoles militaires. De nos trois généraux, Amadou Thiam, le directeur de campagne du candidat Aliou Diallo a, sans doute, la troupe la mieux disciplinée. Avec la baraka du Cherif de Nioro du Sahel, l’honorable Amadou Thiam récoltera des voix pour son candidat. A la tête d’un empire financier, lui aussi, et avec des moyens matériels non négligeables – 3000 motos distribuées pour la campagne – Amadou Thiam, spécialiste en communication, devra faire entendre la bonne parole d’Aliou Diallo dans tout le pays. Cependant, expliquer aux Maliens comment on compte leur donner une «Nouvelle indépendance», n’est pas une mince affaire même quand on est au service d’un homme d’affaires chevronné. L’équation peut se compliquer davantage pour Thiam lorsqu’on sait que son parti, le benjamin des partis politiques, est sous représenté sur le territoire national et que le temps lui est compté, chaque jour un peu plus.

«La science des ressources, le courage, la valeur et la rigueur, telles sont les qualités qui doivent caractériser celui qui est revêtu de la dignité de général», indique Sun Tzu. En choisissant Tièbilé Dramé, de surcroit chef d’un autre parti politique, pour diriger sa campagne, Soumaïla Cissé a fait d’une pierre deux coups: avoir un général aux nerfs d’acier et s’assurer du vote de l’électorat de son allié. Ancien journaliste, patron de presse, homme politique et ancien ministre de la République, le directeur de campagne de Soumaïla Cissé, quand il s’y emploie, fait honneur à son nom «Tièbilé» (homme rouge).Ce Bélier a la fâcheuse réputation d’agacer le plus passible des hommes au point de se faire traiter parfois de «Petit Monsieur».Plus que ces deux autres adversaires, Tièbilé a l’avantage d’avoir un parti mieux structuré et moins miné par les guerres de leadership. Sa stratégie de campagne consistera donc à ventiler, du mieux qu’il peut, le Projet de société «Ensemble restaurons l’Espoir». Cependant comme manager d’équipe, Tièbilé Dramé pêche par son manque d’humilité et son désir à tout ramener à sa seule personne. Son parti souffre de cet état de fait. Aussi en tant que chef de parti politique, Tièbilé Dramé peut, tout comme Moussa Mara avec Cheick Modibo Diarra, profiter de la campagne pour faire campagne au risque d’éclipser leur candidat.

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct