Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Président par intérim du BNJ de l’UM-RDA, Niafou Sissoko à la commémoration du 73è anniversaire du RDA ” Nous ferons le Mali, nous ferons l’unité de l’Afrique, même s’il faut notre sang, nous irons de l’avant…. “

A l’occasion de la célébration du 73ème   anniversaire du Rassemblement Démocratique Africain (RDA), le Bureau National des Jeunes de l’Union Malienne du Rassemblement Démocratique Africain (UM-RDA Faso Jigi) a organisé, le mardi 22 octobre dernier, au siège du parti de la section de Moribabougou, une conférence débat sur le thème :  » 22 octobre 1946 – 22 octobre 2019 : Jeunesse et patriotisme pour la construction nationale « .

Le Président par intérim du BNJ, Niafou Sissoko à déclarer à cette occasion :  » Nous ferons le Mali, nous ferons l’Afrique, même s’il faut notre sang, nous irons de l’avant…. « .

22 octobre 1946-22 octobre 2019. Cela fait 73 ans que le RDA a été créé ici, à Bamako, sur les rives du fleuve Djoliba.  » Quel bonheur pour nous, Maliens, qu’un événement aussi majeur se soit tenu  dans notre pays. C’est pourquoi, aujourd’hui est un grand jour pour nous jeunes du RDA ; un bien heureux jour ; un jour de rappel ; de commémoration ; un jour d’hommage et de reconnaissance « ,s’est exclamé le Président par intérim du BNJ, Niafou Sissoko.

Le choix de Bamako n’était pas fortuit, si l’on en croit Niafou Sissoko.  » Il dénote le leadership de nos illustres pères fondateurs du RDA. Il s’agit de notre père Mamadou KONATE ; de notre père Modibo Keïta et j’en passe « , dira-t-il.  Avant de souligner qu’en 1946, le père Modibo Keïta n’avait que 31 ans.  » Beaucoup de jeunes parmi nous ont dépassé cet âge aujourd’hui. En cette ère de manque de repère idéologique et de patriotisme pour beaucoup de jeunes, revisiter les moments glorieux de notre histoire nous parait être une nécessité absolue afin que nous nous en inspirions « , a expliqué l’orateur

Pour lui, les pères de l’indépendance étaient des panafricanistes convaincus, des nationalistes, de vrais patriotes, et c’étaient des hommes et des femmes idéologiquement engagés. Avant de soutenir que la présente cérémonie offre également une occasion aux jeunes du RDA de renouveler le serment de la jeunesse aux pères fondateurs du RDA.

Auparavant, dans son discours introductif, le Secrétaire général de la section de Kati, Diarha Diarra a indiqué que le RDA n’a pas  été créé que pour défendre le Soudan – Français, mais le RDA a  été  plutôt créé pour défendre l’Afrique toute entière.  » Les fils du RDA que nous sommes, ferons toujours de notre mieux pour honorer ce parti qui a tout donné au peuple d’Afrique.

Daouda SANGARE

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct