Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Obsèques de Seydou Badjan Kouyaté : la nation salue la mémoire d’un « grand homme »

La nation a rendu un dernier hommage à Seydou Badjan Kouyaté ce jeudi 03 janvier 2019. Les obsèques de l’écrivain et homme politique se sont déroulés sur le boulevard de l’indépendance à Bamako. Tout un symbole. Ses amis et camarades de lutte politique ont salué la mémoire d’un « grand homme ». Selon eux, les œuvres et le parcours de Seydou Badjan doivent servir d’exemple aux futures générations. Le Président de la république l’a fait grand officier de l’ordre national du Mali à titre posthume.

Médecin de formation, Seydou Badjan Kouyaté était un fidèle compagnon du premier Président de la République du Mali Modibo Keita. Il sera d’ailleurs nommé par ce dernier ministre de l’économie puis ministre du développement durable.
Bréhima Traoré ami du défunt, ancien ambassadeur du Mali en Chine sous la première république a connu l’homme lorsqu’il était ministre« A l’indépendance, il s’est intéressé à l’agriculture, il a été nommé ministre de l’Agriculture. Et en ce moment on m’a nommé ambassadeur du Mali en Chine. Il a été faire une mission en chine, il m’a trouvé la-bas on a signé près de dix accords avec les chinois. »

Homme politique et militant du parti US RDASeydou Badjan Kouyaté fait partie des auteurs de la rédaction de l’Hymne National du Mali. En plus de cela, il est l’auteur de plusieurs œuvres dont les plus célèbres sont entre autres: Sous l’orage suivi de la mort de Chakales dirigeants africains face à leurs peuplesNoces sacrées. « En apprenant son décès, nombre d’entre nous se sont souvenus que le Dr Seydou Badian était à la fois l’auteur de l’Hymne national du Mali et de l’hymne des pionniers », a déclaré Ibrahim Bocar Bah président du parti UM-RDA (nouvelle appellation de l’US-RDA au Mali). Et monsieur Bah de rappeler que « l’homme était aussi considéré comme l’idéologue du parti qui a conduit et construit de mains de maître des vastes chantiers du premier plan quinquennal du Mali entre 1961-1965 »

« Le décès de Seydou Badian Kouyaté est une grande perte pour toute la nation malienne et africaine », a déploré Elhadj Fairan Diarramédaillé d’or de l’indépendance et ami du défunt depuis 1939. « Après sa libération de la prison de Kidal, il s’est exilé au Sénégal, moi-même en 1982, j’ai été au Sénégal, je lui ai rendu visite. C’est un intime ami. Aujourd’hui, c’est la tristesse qui anime tous les bons citoyens, tous les patriotes qui ont connu Seydou. », a-t-il conclu
Né le 10 avril 1928Seydou Badian Kouyaté a été arraché à l’affection du peuple malien le 28 décembre 2018 à Bamako. Il était l’un des derniers témoins de la lutte d’indépendance du Mali. Il repose désormais au cimetière de Niaréla en commune II du district de Bamako.

Studio Tamani

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct