Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Niger: Attentat contre une mosquée par trois femmes, dix morts

Trois femmes kamikazes ont tué dix personnes qui s’étaient rassemblées lundi soir dans une mosquée de Diffa, dans le sud-est du Niger, après avoir rompu le jeûne du ramadan, a annoncé mardi un porte-parole de l’armée nigérienne.

« C’était la nuit dernière. Trois personnes ont fait exploser leurs charges au cours d’un service religieux », a déclaré le porte-parole. Il a par la suite précisé que les trois kamikazes étaient des femmes.

Le secteur de Diffa, à proximité du lac Tchad et des frontières avec le Nigeria, le Tchad et le Cameroun est le théâtre d’attentats sporadiques menés par des islamistes de la mouvance de Boko Haram. La secte s’est progressivement scindée en deux groupes, dont l’un a prêté allégeance à l’État islamique.

Des militaires nigériens et Américains ont tué 11 combattants islamistes de cette branche de l’EI lors d’un échange de tirs en décembre dernier.

Boko Haram utilise parfois des femmes kamikazes pour attaquer les forces de sécurité et les civils, notamment parce qu’elles attirent moins l’attention.

Plus de 15.000 personnes ont été tuées et des millions ont été déplacées par le conflit dans la région du lac Tchad.

Après une attaque meurtrière contre la ville nigérienne de Bosso en juin 2016, lors de laquelle 32 soldats avaient été tués, le Tchad a envoyé 2.000 soldats pour aider le Niger, mais ils ont été retirés en octobre de l’année dernière.

(Boureima Belima; Danielle Rouquié pour le service français)

Challenges

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct