Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Misère des Maliens de la diaspora : Le CSDM exige un siège pour la DGME

La Délégation Générale des Maliens de l’Extérieur (DGME) peine à atteindre les missions qui lui sont assignées à cause des mauvaises conditions de travail.

Mohamed Cherif HAIDARA president Conseil Superieur Diaspora Malienne CSDM

Actuellement,  la plus importante de ses difficultés est de se loger ; car, elle est toujours sans siège social. Cette structure est en location dans un immeuble à usage d’habitation alors que le Gouvernement a utilisé sa parcelle et ses fonds pour construire la Maison du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME).

Le CSDM (Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne) a fait part de son incompréhension et de sa totale opposition à la mise à la disposition de la maison des Maliens de l’Extérieur au HCME. C’était lors d’une conférence de presse tenue le dimanche dernier dans ses locaux. Elle était animée par le Président de ladite association, Mohamed Chérif Haïdara.

Le Président du CSDM a détaillé les raisons de leur opposition qui vont dans le sens de la lutte contre la misère de la diaspora malienne.

En effet, selon lui, la Délégation Générale des Maliens de l’Extérieur (DGME), structure centrale du Ministère des Maliens de l’Extérieur, est créée avec pour mission d’élaborer la politique nationale de migration en matière d’administration, d’assistance, de protection et de promotion des Maliens de l’Extérieur. Donc, nul n’a besoin de démontrer le volume de travail que cette mission induit. Mais, malgré ses attributions importantes pour le bien-être des Maliens de la diaspora, la DGME est dans toutes les difficultés du monde pour exécuter les tâches qui lui sont assignées. Cela, à cause des mauvaises conditions de travail.   Pour preuve, à l’instant, c’est le problème de siège qui s’y pose avec acuité.

Aux dires de Mohamed Chérif Haïdara, la DGME est en location dans un immeuble à usage d’habitation. Pour cause, a dénoncé le premier responsable du CSDM, le Gouvernement a utilisé la parcelle et les fonds de la DGME  pour construire la maison des Maliens de l’Extérieur. Pourtant, a-t-il fustigé, le HCME est une association tout comme le CSDM, l’AME, la FAM qui ont toutes été créées par la même loi.  Pire, le HCME est subventionné par l’État. Donc, il est en mesure d’assurer son propre fonctionnement et ne doit pas, par conséquent, avoir d’autres traitements de faveur de la part de l’État au détriment des autres associations à fortiori les organismes du Gouvernement.

Oumar Diakité 

 

Source: LE COMBAT

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct