Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

MINUSMA : 140 POLICIERS SÉNÉGALAIS EN PARTANCE POUR GAO, REÇOIVENT LE DRAPEAU NATIONAL À THIÈS

Thiès, 5 oct (APS) – Un 6-ème contingent de la Police nationale sénégalaise, composé de 140 éléments du GMI, a reçu le drapeau national, vendredi à Thiès, avant leur départ pour Gao, au Nord -Mali, dans le cadre de la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation de la paix au Mali (MINUSMA).

Ils ont reçu le drapeau national des mains du commissaire de police de classe exceptionnelle Amadou Hamady Lam, contrôleur général et directeur du GMI, le Groupement mobile d’intervention de la Police nationale.

Constitué de 140 personnes, dont 14 femmes, le contingent est subdivisé en quatre sections, l’une étant une dirigée par une femme, “une première”, selon le commissaire principal de police Daouda Bodian, commandant le 6-ème contingent dénommé SENPU 2.
Il s’exprimait en marge d’une cérémonie de remise du drapeau organisée au camp du GMI sis au quartier Diamaguène de Thiès, à laquelle avaient assisté des responsables des autres forces de défense et de sécurité et des invités de marque.
Le directeur du Groupement mobile d’intervention (GMI) a appelé les membres de la mission à “faire preuve de beaucoup de vigilance et de professionnalisme pour anticiper sur les évènements” lors de leur mission.
“Votre déploiement intervient à un moment assez complexe du processus de paix au Mali”, leur a-t-il dit, évoquant “une accalmie relative” sur le plan politique, suite à la présidentielle malienne de septembre dernier.
Selo lui, les groupes djihadistes continuent malgré tout de “harceler les forces de défense et de sécurité locales et étrangères”.
Les membres du contingent, parmi lesquels des commissaires, officiers, sous-officiers, gradés et agents de police, ont “les moyens” de mener à bien leur mission, après avoir suivi une formation avec un programme d’entraînement “adapté au contexte sécuritaire du Mali”, a-t-il rassuré.
Ils ont déjà été formés par des experts à l’Ecole internationale de la paix Alioune Blondin Diop de Bamako.
“Nous avons eu l’avantage d’avoir été formés par des ressortissants maliens. Nous sommes très préparés pour assurer les missions qui sont les nôtres”, a dit aux journalistes, le commissaire Daouda Bodian de la Police du Point E, qui dirige le contingent.
Parmi les modules de leur formation, figuraient les droits de l’homme, les valeurs fondamentales, la prise d’otages et la réaction à l’embuscade, a-t-il indiqué.
Le directeur du GMI a exhorté le contingent à “rester au service exclusif de la paix dans les formes et les limites prescrites par (leur) mandat” et à veiller à “ne pas ternir l’image enviable” laissée par les troupes sénégalaises dans les théâtres d’opération depuis l’indépendance.

ADI/BK

APS

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct