Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Médaille de sauvetage : Et si les autorités maliennes faisaient une rétrospection ?

Certes dans les textes officiels de notre pays, la médaille de sauvetage est destinée à récompenser le militaire de tous grades, de toutes les armes et de tous services ayant sauvé une vie humaine.  Mais est-il interdit de reconnaitre les biens faits d’un citoyen ayant sauvé une vie humaine ?

Le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta a honoré le jeune Mamoutou Diarra pour son acte de bravoure en sauvant 9 vies lors des inondations du 16 mai dernier. Une récompense qui lui a valu une médaille de « sauvetage », une voiture et son intégration dans les rangs de la Protection civile. Une reconnaissance bien méritée, sans doute.

Mais nous rappelons aussi qu’il y a eu des cas avant celui de Mamoutou Diarra. A titre illustratif, il y a de cela un an que AliouBadra Sylla sauva le sergent Marcel Diarra d’un lynchage populaire au cours d’une marche pacifique des acteurs politiques. Pour être précis, il s’agit bien de la marche du 02 juin 2018, organisée par les partis d’opposition et la société civile. Une marche réprimée par les forces de l’ordre dans un contexte politique très difficile et une crise sociale sans précèdent dans l’histoire du Mali.

Au cours de ladite marche, les forces de l’ordre ont gazé, matraqué et bastonné des manifestants non armés. Très excédés, les manifestants ont riposté. C’est suite à cette riposte que le sergent Marcel Diarra trébucha quand les forces de l’ordre ont voulu se sauver. Le policier aurait payé le prix de la répression très cher n’eut été l’intervention de notre compatriote AliouBadra Sylla. C’est lui qui s’était interposé entre le sergent et la foule dont la colère avait été provoquée par les forces de l’ordre sur instruction des plus hautes autorités, nous l’estimons.

Le sauvetage de ce jeune patriote ne mérite-t-il pas une reconnaissance ? Surtout quand on sait que c’est au péril de sa vie qu’il a sauvé cet homme assermenté. M. AliouBadra Sylla n’a-t-il pas contribué à éviter à la Nation de tomber dans le chaos ? Imaginons les conséquences si cet agent avait perdu la vie au cours de ces incidents. Ou bien combien de vies faudrait-il sauver pour mériter une reconnaissance des plus hautes autorités ?

Sous d’autres cieux, AliouBadra Sylla aurait bénéficié tous les honneurs et reconnaissances de son Etat. Mais hélas, ce dernier n’a été reçu que par le DG de la Police nationale, Moussa Ag Infahi, dont les promesses sont restées sans suite. Selon nos sources, lors de la rencontre entre les deux hommes, le DG de la police avait promis de faire part les efforts du jeune Sylla à qui de droit. Et depuis lors AliouBadra Sylla est resté dans l’oubliette du DG et sa hiérarchie. Ni un communiqué ni une lettre de reconnaissance encore moins un simple coup de fil téléphonique n’a été adressé à Badra pour le féliciter.

Aujourd’hui, AliouBadra ne se contente que de la visite de la famille du sergent Marcel Diarra et leurs remerciements, indiquent nos sources.

Oumar SANOGO

Source: Le Démocrate

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct