Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mamadou I Konaté en 2017 comme Tatam Ly en 2014, IBK n’a pas changé !

Manque d’autorité ou de liberté dans l’exercice des missions à eux confiées, c’est pratiquement les mêmes raisons qui ont poussé les deux hommes  à calquer la porte. Si Omar Tatam Ly était premier ministre au moment de son départ en Avril 2014, Mamadou I Konaté n’était que ministre de la justice, avant de partir les deux hommes ont en commun formulé les mêmes mots de regret à l’endroit de leur employeur qu’est le président IBK.

L’exception est que Mamadou  I  Konaté , au lieu d’adresser sa lettre de démission au premier ministre actuel, tel que recommandé  administrativement et respectueusement,  l’a directement envoyée au président de la République pour lui faire part de ses petits regrets : ‘‘J’ai signifié au président (de la République) la fin de ma mission  de MJ-GS ( ministre de la justice,  Gardes des Sceaux. En ces instants,  je loue la mémoire de mon père, la trempe de ma mère et la bienveillance famille. Le chemin de la justice est long et tortueux. Sans justice, pas de paix. Engageons-nous pour la justice au Mali’’, a-t-il indiqué sur son compte Tweeter quelques minutes après sa démission. Et à bien entendre ces mots, le désormais n’a plus foi à la justice malienne, ni à son autorité et ni à son indépendance, il l’a aussi bien savoir dans sa lettre de démission (à lire en encadré).

Tout de même, ce sont les mêmes mots de déception que M. Omar Tatam Ly avait a noté dans sa lettre de démission (à lire aussi). Une seule à retenir par-là, visiblement le président IBK n’a pas  tiré des leçons des raisons qui ont poussé Omar Tatam à la démission : La mauvaise gouvernance ! Qui pour imiter Tatam Ly, et Mamadou I Konaté. Personne encore, il faudrait jouir d’une certaine intégrité pour oser de tel acte aujourd’hui  … au Mali bien sûr !

D.K

 

Source: La Sirène

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct