Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali : des “forces russes” repérées à Gao après le départ des Français (Berlin)

Le gouvernement allemand a fait état mercredi de la “présence présumée de forces russes en uniforme” dans la ville malienne de Gao juste après le départ lundi des derniers soldats français de l’opération antijihadiste Barkhane.

Dès ce moment-là, une telle présence russe a été détectée dans cette ville du nord du Mali, a déclaré un porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères au cours d’une conférence de presse régulière. Gao abrite notamment un contingent de soldats allemands, non loin de l’ancienne base occupée par les Français. Une présence russe dans cette zone “modifierait l’environnement de la mission”, a prévenu, sans plus de précisions, ce porte-parole.

L’ambassadeur d’Allemagne au Mali a ainsi directement pris contact avec le ministre malien des Affaires étrangères à ce sujet, a déclaré le porte-parole. Le gouvernement allemand est également en contact avec les Nations unies, a-t-il ajouté. Berlin a notamment “connaissance” de la présence d’un avion, qui pourrait avoir été remis au Mali par la Russie et qui était en service lundi à l’aéroport de Gao.

“Nous avons des informations selon lesquelles environ 20 à 30 personnes, qui ne peuvent pas être attribuées aux forces armées maliennes, ont été vues dans un hangar en train de charger et de décharger cet avion”, a précisé une porte-parole du ministère allemand de la Défense pendant ce point-presse, précisant que ces éléments faisaient l’objet d’un “examen approfondi”.

C’est un “avion d’entraînement et de combat terrestre de type L-39”, livré par la Russie aux Maliens, souligne l’armée allemande dans une lettre adressée aux commissions des Affaires étrangères et de la Défense du Bundestag, la chambre basse du parlement, et dévoilée mardi par l’hebdomadaire Der Spiegel.

Les rapports entre la junte à Bamako et la France, l’ancienne puissance coloniale, se sont brutalement envenimés ces derniers mois, en particulier depuis l’arrivée au Mali de paramilitaires du groupe de sécurité privé russe Wagner, poussant les deux pays à la rupture après neuf ans de présence française ininterrompue pour lutter contre les jihadistes. Les relations entre le Mali et l’ONU, dont les casques bleus sont présents sur le territoire malien depuis 2013, se sont également dégradées ces derniers mois.

Source : AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct