Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

MALGRE UN TAUX DE CROISSANCE DE 5,3% DU PIB : On tire le diable par la queue

Relativement, les Maliens ne vivent pas en fonction de la croissance économique du pays. Nonobstant  le taux de croissance de 5,3% annoncé par le Ministre de l’Economie  et des Finances, Dr Boubou Cissé, le quotidien du Malien lambda s’empire au jour le jour.

Au jour le jour, le quotidien des Maliens ne cesse de se dégrader. Satisfaire les  trois repas quotidiens devient un problème. Pourtant dans les journaux et sur les antennes des radios et télévisions, le Ministre de l’Economie et des Finances ne rate aucune occasion de publicité d’un Mali tantôt premier producteur du coton tantôt deuxième producteur du riz en Afrique.

Des constats vérifiables qui devraient susciter de l’allégresse. Le Budget annuel de l’État est passé de 1.433 Milliards FCFA en 2013 pour atteindre 2.330 Milliards FCFA en 2018. Malheureusement, c’est l’effet contraire que produisent la croissance et la puissance agricole tant vantée. Au-delà de la souffrance généralisée, ce sont les grèves à répétition des travailleurs qui réclament leur part du gâteau.

Avec ce déphasage entre la réalité et cette croissance, Dr Boubou Cissé doit revoir sa copie.

CDA

Le Soft

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct