Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lutte contre la prolifération des Armes légères et de petit Calibre : Un officier d’expérience aux commandes

C’est sur un homme expérimenté, du haut de sa vingtaine d’années de loyaux services bien accomplis, que le nouveau ministre de la Sécurité, le Colonel-Major Daoud Aly Mohammedine, a jeté son dévolu pour prendre les rênes de la Lutte contre la Prolifération des Armes légères et de petit Calibre. Lieutenant-colonel Adama Diarra, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est un officier supérieur qui a gravi les échelons. Du grade de sergent, en 2000, Il est promu sous-lieutenant à sa sortie de l’EMIA en 2005 puis lieutenant plein en 2007. Il ne passera capitaine qu’au bout de quatre années et n’accède au titre de commandant qu’en 2017 puis lieutenant-colonel courant cette année 2021. À 40 ans, le nouveau Secrétaire Permanent est ainsi doté de l’expérience adéquate dans son domaine pour présider aux destinées de la Lutte contre la Prolifération des Armes légères et de petit Calibre.

 

Diplômé de la prestigieuse l’Ecole Militaire Interarmes de Koulikoro qu’il fréquente de 2002 à 2005, après un passage sans faute au Prytanée Militaire de Kadiogo (Burkina Faso) de 1993 à 2000, Adama Diarra est également titulaire d’un diplôme d’Etat-major à l’EEMNK (Mali), d’un PC Bataillon dans les Opérations de maintien de paix et d’un diplôme d’Officier d’Etat-major contre IED (EUTM Mali) obtenu en 2017. Et ce n’est pas tout. En plus d’un DEUG en économie, obtenu à l’Université de Bamako, en 2002, il a suivi de nombreux stages de formations sur les compétences fondamentales pour le maintien de la paix au Centre Pearson (Mali), les connaissances fondamentales et tactiques des opérations de soutien à la paix à l’EMPABB (Mali) 2005, le Programm on terrorism and security studies (PTSS), Georges C Marshall Center à Garmisch-Partenkirchen (Allemagne) 2020 et à l’Ecole d’Etat-major à Koulikoro entre 2017-2018 et de Poste de Commandement (PC Bataillon) à l’EEMNK, en 2018.

Instructeur Permanent de l’École Militaire Interarmes de Koulikoro de 2008-2011 et formateur des Sous-officiers de Bapho entre 2005-2006, le lieutenant-colonel Diarra, en plus de ses certificats Border Security Management (KAIPTC – Ghana) et d’officier de liaison G5 sahel – EUTM Mali, a par ailleurs suivi des cours de perfectionnement des commandants d’unité du Génie – Kenitra (Maroc) 2010, des commandants de sous-groupements motorisés et mécanisés – Kenitra (Maroc) 2010 et du chef de section Génie spécialité Mines – Académie de Nanjing (Chine) 2006.

Il a également à son actif plusieurs autres formations, notamment en gestion de la sécurité aux frontières au Centre Kofi ANNAN pour le maintien de la paix, d’état-major contre IED (CCO-NEDEX Bamako) en 2017, d’Officier de liaison G5 sahel – Bamako, de perfectionnement des Officiers du génie-CIG Kenitra (Maroc), d’application des Officiers du génie – Académie du Génie Nanjing (Chine) 2006.

Chargé de mission au Comité Militaire pour le Suivi des Réformes des Forces de Défense et de Sécurité (CMSRFDS), entre 2012 et 2013, le jeune lieutenant-colonel était Chef de division en charge de la préparation et de la planification du déploiement des unités du génie sur les théâtres jusqu’à son affectation, en 2018, au Secrétariat Permanent de la lutte contre la Prolifération des Armes Légères et de Petit Calibre. Son riche parcours professionnel lui avait ainsi valu d’assurer la fonction de Secrétaire Permanent adjoint chargé des formations et des plans d’opérations, poste qu’il occupait jusqu’à sa consécration comme premier responsable de sa structure, le 18 aout dernier, à l’issue du conseil des ministres. En tant qu’adjoint déjà, sur ses compétences reposaient des tâches stratégiques comme l’élaboration du plan de travail et son adaptation au plan d’action, ainsi que la mise en œuvre d’activités comme le renforcement des capacités des FAMAs sur les techniques d’identification et de traçage des armes illicites, les bonnes pratiques de gestion de stock d’armes et de munitions ainsi que les relations avec les partenaires dans le cadre de la lutte contre la détention illicite des armes. Comme quoi, le lieutenant-colonel Adama Diarra opère dans son milieu naturel et le choix porté sur sa personne se justifie par un savoir-faire à toute épreuve et une expérience indéniable dans le domaine de la lutte contre la Prolifération des Armes Légères et de Petit Calibre.

Approché par nos soins, l’intéressé s’est dit animé d’une grande détermination à relever les défis en contribuant plus efficacement à la sécurisation de son pays par le recours aux compétences et méthodes appropriées pour les changements nécessaires, mais dans la continuité du travail amorcé avec son prédécesseur, le Colonel Nema Sagara.

Les couleurs de cette dynamique sont d’ores et déjà annoncées avec son engagement à assurer la stabilité et la sécurité de la population à travers un contrôle plus rigoureux sur la circulation des armes. Dans un environnement pollué d’armes, le nouveau secrétaire permanent envisage également de lancer une vaste campagne de sensibilisation des populations sur les conséquences de la détention des armes ainsi que l’élaboration de projets générateurs de revenus. Pour relever ces défis, il pourra compter sur le secrétaire sortant, qui l’a rassuré de sa disponibilité lors de la passation de service.

Le moins qu’on puisse dire, en définitive, est que les autorités de la transition ne se sont pas trompées en choisissant un homme du sérail pour redorer le blason de la Lutte contre la Prolifération des Armes légères et de petit Calibre, tant le nouveau secrétaire permanent paraît nanti des aptitudes aux missions rattachées à cette structure.

 

Amidou KEITA

Source : Le Témoin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct