Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Louis Aliot annonce que Marine Le Pen aimerait faire campagne auprès des troupes françaises au Mali et au Tchad

Depuis 1945, les militaires ont le droit de vote. Et même si l’armée reste « la grande muette » et conserve un devoir de neutralité, elle reste une cible pour tout candidat en campagne électorale.

Marine lepen presidente fn

Ainsi, Marine Le Pen, qui espère faire un carton auprès de l’armée, aimerait-elle faire une petite visite de campagne auprès des troupes de l’opération Barkhane au Mali et au Tchad. C’est ce qu’annonce Louis Aliot ce mardi 14 mars sur BFMTV. « C’est une volonté », confie le vice-président du FN et compagnon de Marine Le Pen à la ville. Puis il ajoute que la balle est désormais dans le camp du gouvernement et du ministère de la Défense qui doit approuver une telle visite :

Maintenant, c’est le gouvernement qui décide. Monsieur Fillon l’a fait et d’autres l’ont fait. J’ose espérer que le ministre de la Défense français n’interdira pas à Marine Le Pen d’aller voir les troupes de Barkhane au Tchad et au Mali.
En décembre 2016, François Fillon avait fait une tournée médiatisée à la rencontre des militaires français au Mali et au Niger. Avec de nombreuses photos à l’appui pour mettre en scène celui qui venait de remporter la primaire de la droite. En avril, en pleine campagne pour cette primaire, c’est Nathalie Kosciusko-Morizet qui s’était affichée aux côtés de l’armée française.

Depuis, le ministère de la Défense a restreint les visites de politique sur les théâtres d’opération extérieur, interdisant les photos et les médias pour éviter que l’armée ne soit instrumentalisée à des fins électorales. Si une visite de Marine Le Pen était acceptée, elle serait donc hors presse.

Source: europe1.fr

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct