Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lettre à grand-père

Cher grand-père

Dieu merci, tout va bien. Ma 72ème lettre. Tout le monde va bien. Le Mali et la très chère République Facebook du Mali se portent à merveille. Tout va bien. Le Mali Facebook fonctionne très bien. La présidence va bien. Le gouvernement et ses ministres. Le Comité stratégique de Défense et de Sécurité pour la libération de Facebook pardon de Farabougou, aussi. Oui ! Oui ! Tout le monde va bien. Les experts en tout. Défense, Sécurité, terrorisme etc. La très chère République Facebook du Mali va bien. Le service social, les centres de sondage et d’évaluation… Toute la République Facebook va bien.

Ha oui ! Du moins tout allait bien avant que je n’attende que bientôt ce serait une très chère République islamique du Mali. Oui ! Cher grand-père, il parait que l’on va négocier avec Iyad Ag Agaly dont les conditions non-négociables sont entre autres, une belle République islamique, la Charia pour tous et le départ de la France et de l’Onu du Mali. Oui grand-père !  Il faut tous ces efforts pour enterrer notre Démocratie, détruire nos intuitions, et dire adieu à  notre très chère République bâtie au prix de sang des martyrs et des pères de l’indépendance. Oui grand-père, tout ça pour que désormais, la Charia tranche à la place de nos lois, que les femmes se voilent, que l’on apprenne l’arabe pour juger et développer notre future République islamique. Que les mains des voleurs et la tête des condamnés soient coupées et que les adultérins soient lapidés. Tout ça pour prendre un autre départ pour une destination encore plus inconnue que l’actuelle. 

Si ce n’est cette négociation d’aboiement avec Iyad sans ses maîtres, tout va bien au Mali. La transition marche à la va-vite avec un véritable pas de caméléon. Après avoir donné naissance à une présidence et un gouvernement au baptême belliqueux, elle peine maintenant à accoucher le Conseil national de transition. Dieu seul sait ce qui se prépare. Tout se fait sans les Maliens. Surement, elle donnera naissance à des jumeaux. Un Conseil national et sa crise. On attend juste voir. Quand deux ‘’je veux tout’’ se battent entre eux, les ‘’je ne peux rien’’ ne peuvent qu’observer et prier.

Bon cher grand-père, en attendant que les aboiements ne prennent fin entre le Mali et Iyad Agaly, nous retournons dans notre très cher République de Facebook où avec un petit forfait de 100F, on peut tout faire. Tuer des jihadistes, libérer des villages et battre pleinement campagne pour les élections de 2023 pardon 2022, je voudrais dire. Là-bas, tout est possible. Tout le monde a la parole. On juge et on condamne. Les dirigeants n’ont plus besoin de poser des vraies briques à l’édifice malien mais juste de nous convaincre dans notre très chère République de Facebook avec des belles photos et des beaux discours. ‘’Le Mali d’abord’’ et ‘’soit le Mali ou la porte’’. A mardi prochain ! Inch’Allah !

Lettre de Koureichy

Source: Mali Tribune

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct