Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le président de la République sur la lutte contre le coronavirus : «Cette guerre va se gagner par la capacité que nous aurons collectivement de prévenir ce mal»

La pandémie du coronavirus rode autour de notre pays. Maintenant, plus que jamais, chaque Malien doit rester en éveil et suivre scrupuleusement les conseils donnés par les spécialistes, pour vaincre ce que le chef de l’État a lui-même récemment qualifié de «peste des temps modernes». C’est ce que l’on retient essentiellement du message du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, lundi, en lien avec la lutte contre le coronavirus.


Dès l’entame de son intervention, le président Keïta a souligné la gravité de la situation en qualifiant «d’assez difficile» son message. Le monde vit une situation inédite, développera-t-il, jamais dans l’histoire de l’humanité, nous n’avons connu pareil péril. Preuve s’il en fallait de cette situation atypique au plan mondial, le président de la République a informé qu’aujourd’hui La Mecque est vide, les mosquées et les églises du monde entier se vident. Et cela, continuera-t-il, à l’appel de ceux-là qui nous y conviaient
Et Ibrahim Boubacar Keïta de souhaiter qu’aujourd’hui l’on comprenne la gravité de la situation et que l’on sorte du déni qui est dangereux et qui continue à faire croire aux gens qu’il y aurait comme un doute ou comme une espèce de chose irréelle à laquelle seraient insensibles les Africains, en raison de la température de l’Afrique, en raison de notre couleur noire. «C’est faux et archifaux», a-t-il martelé, avant d’affirmer que le coronavirus tue toutes les races du monde, et partout sur notre planète.

Comme s’il voulait inviter ses compatriotes à ne pas céder à la panique, le président de la République a indiqué que contre ce mal l’on peut se prémunir par des gestes simples. «Lavons-nous les mains et gardons le savon sur nos mains pendant au moins 30 secondes, c’est ce qui est requis. Après, passons nos mains au gel hydro-alcoolique», a-t-il exhorté, montrant lui-même l’exemple. Ce geste simple, atteste Ibrahim Boubacar Keïta, peut nous sauver et avec des millions d’autres personnes.
Le chef de l’État s’est ensuite adressé aux jeunes, souhaitant que ceux-ci soient exemplaires et dynamiques dans la lutte contre cette pandémie. «Regardez autour de vous partout où il manquerait ces éléments de lavage de mains, de gel hydro-alcoolique, faites en sorte qu’il y en ait et à portée des gens pour qu’ils s’en servent pour se sauver eux-mêmes, sauver le Mali, l’Afrique et l’Humanité», conseillera-t-il.
Selon le président Keïta, face à cette situation, le devoir des autorités est de mettre en garde les citoyens, de faire en sorte que le Mali se prémunisse contre ce mal par des mesures idoines prises lors d’un Conseil supérieur de défense nationale consacré au coronavirus.
«Il y a danger, nous sommes en guerre. Cette guerre va se gagner par l’intelligence, par la capacité que nous aurons collectivement de prévenir ce mal et nous pouvons le faire», a conclu le chef de l’État, visiblement déterminé.

Massa SIDIBÉ

Source : Essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct