Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le ministre Nango dans la filiale Sud de la CMDT: Bougouni prévoit 162 000 tonnes de coton

Le ministre de l’Agriculture, le Dr Nango DEMBELE, a entamé, samedi dernier, une visite de terrain par la filiale Sud à Bougouni des zones CMDT (Compagnie malienne de développement de textile). Objectif: prendre contact avec les cadres de la CMDT, l’encadrement et les producteurs de coton.

nango dembele ministre elevage peche

Le ministre était accompagné par le PDG de la CMDT, Baba BERTHE ; le président de l’APCAM, Bakary TOGOLA ; le directeur national de l’Agriculture, Issiaka FOFANA…
Dans la capitale du Banimonothié, la délégation ministérielle a été accueillie par les cadres et producteurs de la Coordination de Bougouni, qui englobe les localités de Bougouni, Yanfolila et Kolontièba.
Dans la salle Siraba TOGOLA de Bougouni, le ministre de l’Agriculture et les cadres des services rattachés, qui l’accompagnent, ont échangé avec les responsables de la filiale, avec à leur tête, le coordinateur Issa SIDIBE.
Après les mots de bienvenue des autorités politiques, administratives et communales, le coordinateur de la filiale a présenté le bilan de la campagne écoulée, informé sur les prévisions de la campagne en cours.
Selon Issa SIDIBE, la campagne écoulée s’est déroulée dans de bonnes conditions avec une production record. En effet, a-t-il témoigné, des agents de l’encadrement ont été mis à la disposition de la filiale pour répondre aux besoins des producteurs.
Pour les préparatifs de la campagne agricole en cours, révèle M SIDIBE, les usines et les autres machines ont été entretenues.
Aussi, a-t-il fait savoir, la filiale prévoit, cette année, 162 tonnes, soit 1,66 tonnes par ha, contre 152 000 ha de coton ; et 425 000 tonnes de céréales.
Quant au PDG de la CMDT, il a indiqué que si la tendance se poursuivait ainsi, les prévisions en termes de superficies et de tonnages seront dépassées.
Au passage, M BERTHE a salué les responsables de la CMDT, l’encadrement et les producteurs pour la bonne campagne cotonnière de l’année passée et la rapidité de l’égrainage qui a été effectif avant le 30 mars.
Il a profité de l’occasion pour rappeler que lors de la campagne écoulée, le prix du coton était 250 FCFA le kilo ; et qu’à la fin de la campagne, les producteurs ont eu droit à une ristourne de 7 FCFA le kg.
Cette année aussi, a promis le PDG de la CMDT, le coton sera acheté aux producteurs à 250 FCFA le kg. Et au cas où le marché international connaitra une valorisation, les producteurs auront droit à des ristournes.
M BERTHE a vivement salué les efforts du gouvernement pour avoir accordé des subventions aux intrants et machines agricoles.
En tout cas, le PDG a mis en garde contre la vente des engrais subventionnés tout en sollicitant l’implication des autorités et des agents de la sécurité pour contrecarrer le fléau.
Le président de l’APCAM, Bakary TOGOLA, a appelé les paysans surtout à l’entente et à la solidarité. Il a largement parlé des efforts du président de la République en faveur du monde paysan. En l’occurrence la subvention des intrants et des équipements agricoles. Le président de l’APCAM a affirmé que sur les 77% des électeurs qui ont plébiscité le Président IBK, à la magistrature suprême, 70% sont les paysans et que les 7% sont les intellectuels. Ainsi, ce qui a fait dire Bakary TOGOLA, que si le Président IBK continue à satisfaire les besoins des paysans, ceux-ci seront toujours là pour le soutenir.
Pour sa part, le ministre de l’Agriculture dira que l’économie de notre pays repose en grande partie sur le coton et que les paysans sont des piliers essentiels pour la bonne marche du pays.
Pour atteindre les prévisions fixées pour cette campagne, le ministre Nango DEMBELE a exhorté les producteurs à écouter et respecter les sages conseils des encadreurs.
De même, il a fait part aux paysans la volonté du Président IBK qui tient beaucoup à la mise à disposition du monde rural des engrais de qualité.
Après la reconduction des subventions, le ministre a informé qu’un autre programme de subvention des tracteurs et d’autres matériels dans le domaine de l’Agriculture, de l’élevage et la pêche est actuellement en cours.
Le ministre a également sensibilisé les producteurs à se mettre dans la dynamique d’une révolution de la production à l’hectare pour diminuer les superficies cultivables.
Les préoccupations des producteurs, exprimées par leur porte-parole Mody DIALLA, sont relatives aux difficultés d’approvisionnement en aliment bétail ; les difficultés d’avoir des pièces de rechanges pour les tracteurs subventionnés ; la nécessité de la régionalisation des zones CMDT.
Dans leurs réponses, le ministre, le PDG de la CMDT et le président de la l’APCAM ont rassuré que des solutions seront vites trouvées à toutes ces préoccupations avec des concertations avec les acteurs concernés.
Après les échanges conviviaux, la délégation a visité un champ de coton et de maïs, appelé «Sabougnouma» pour constater l’évolution de la campagne.
Dans les champs, malgré l’installation tardive de la pluviométrie, l’espoir est permis pour une bonne campagne agricole 2017-2018.
Les producteurs ont confirmé avoir reçu les intrants agricoles en quantité et à temps. Leur seule préoccupation demeure la pluviométrie qui est tributaire de la générosité du bon Dieu.
Les autorités agricoles ont saisi l’occasion pour sensibiliser les paysans à continuer les semences jusqu’à la fin de ce mois de juillet. Car ont-ils fait comprendre, chaque année à ses réalités.

PAR MODIBO KONE
ENVOYE SPECIAL

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct