Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le groupe Canal+ fait des heureux à la Pouponnière

En vue de jouer sa partition dans le cadre de la célébration du mois de la Solidarité et de la lutte contre l’exclusion, le groupe Canal+ sous la conduite de son directeur général Moussa T. Dao, a procédé le lundi dernier, à une remise de matériels et de vivres au Centre d’accueil et de placement familial à Niamana.

Ce don était composé des sacs de riz, de lait, sucre, de cartons de pâtes alimentaires, de lots d’habits, de bidons d’huile entre autres. Ce geste de solidarité du groupe audiovisuel Canal+  a été accueilli avec beaucoup de joie par le personnel d’encadrement au Centre d’accueil et de placement familial.

Dans son mot de bienvenue, la Directrice Mme Bouaré Fatoumata Koné, s’est dit très heureuse de partager ce moment dont le fond est l’une des vertus cardinales de la société malienne, à savoir l’entraide, la solidarité et le partage. Le Centre abrite aujourd’hui 293 enfants dont 127 garçons et 128 filles. Parmi eux 47 sont en situation de handicap. «  Depuis l’arrêt de l’adoption par les lois maliennes issues du Code des personnes et de la famille, nous assistons à une hausse du nombre d’enfants et ce nombre va grandissant. Tout cela entraîne des difficultés qui ont pour nom : l’alimentation, la santé, l’habillement, les loisirs, la pise en charge du salaire des nounous ».

Aujourd’hui, a fait savoir la Directrice, le nombre d’agents qui travaillent au Centre est de 106. Parmi eux, seuls 21 personnes sont payées par l’Etat. « Le travail du Centre est un travail à la chaîne et l’absence d’une seule maille entraîne une perturbation aux conséquences inestimables sur les enfants fragiles », a-t-elle déploré. Elle a rassuré que le Centre fera bon usage des dons pour le bien-être des enfants.

Pour le Directeur général Moussa T. Dao, c’est le rôle de Canal+ de partager des moments d’affection avec ces enfants. « C’est un moment très important parce que c’est difficile d’entrer ici, de voir ce qu’on a vu aujourd’hui et de ressortir sans faire un geste. Ce sont des personnes vulnérables qui n’ont pas demandé à être là. C’était important pour nous de passer du temps avec ces enfants et de partager des moments d’affection avec eux. La place des dons tient très peu par rapport à tous les besoins de ces enfants. En ce mois d’octobre, nous avons voulu marquer notre présence et dire à la Pouponnière qu’elle a un partenaire solide pour l’aider à faire évoluer ces enfants-là. Nous Canal+, avons un rôle à jouer dans ici et on continuera à tenir cet engagement », a conclu le DG Dao.

Bintou Diarra

Source: lechallenger

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct