Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mois de la Solidarité et de la lutte contre l’exclusion : MALITEL fait des dons de vivres aux enfants orphelins et abandonnés

Le mardi 30 octobre, une délégation de MALITEL, conduite par le chef du Protocole du Directeur Général, Monsieur Bouba Doucouré et la Chargée des Relations publiques, Madame Soumaré Habibatou N’Diaye, est allée  remettre  des vivres au Centre d’accueil et de placement familial de Niamana, au Centre Nelson Mandela de Bolé et au Centre d’appui à la scolarisation des filles – Jigiya Blon – de Daoudabougou.

A Niamana, la délégation a été reçue par la directrice de la Pouponnière, Bouaré Fatoumata Koné, entourée de son personnel. Elle dira que le Centre d’accueil et de placement familial, créé avant l’indépendance, est un service public à caractère social qui reçoit les enfants égarés, abandonnés et orphelins. Mme Bouaré a fait savoir que son centre souffre actuellement des difficultés d’alimentation et d’habillement  de ses pensionnaires, tout  comme l’instabilité de la fourniture d’électricité et  la préservation de la  santé des pensionnaires.  Après avoir vivement remercié MALITEL, la directrice a rassuré que son centre fera bon usage des dons faits aux tout-petits.

Au Centre Nelson Mandela de Bolé, créé en avril 2015 et comptant actuellement une quarantaine  de pensionnaires, les envoyés de MALITEL ont été accueillis par le PCA, Me Aldjouma Ousmane Touré  et la Directrice générale, Mme Boundy  Bah Sacko. Lesquels ont fait savoir que leur structure reçoit principalement des enfants dont les parents sont en détention pour les soustraire de la prison aux côtés de leurs parents. Mais le centre reçoit  également des enfants abandonnés par leurs parents. Ils ont fait savoir que le Centre qui compte 43 pensionnaires et 12 employés bénévoles, ne reçoit actuellement aucune subvention de l’Etat. Par conséquent, il ne  se débrouille qu’avec les moyens de bord qu’il reçoit à travers les bonnes volontés. Notamment de la part du Maire du District qui donne 250 000 FCFA par mois. C’est pour cela, qu’après avoir remercié la délégation de MALITEL d’être venue par elle-même pour les aider, les dirigeants ont averti que cela ne les empêchera pas de leur tendre la main au besoin.

Au Centre d’appui à la scolarisation des jeunes filles – Jigiya Blon – de Daoudabougou qui était la dernière étape de la tournée, la délégation de MALITEL a été reçue par la directrice, Togo Mariam Sidibé. Après une visite guidée des installations, la directrice a fait savoir qu’actuellement sa structure accueille 60 pensionnaires de 08 ans jusqu’au cycle universitaire. Toutes sont scolarisées dans divers établissements mais internées et nourries par le Centre dans des conditions les meilleures. Mme Togo a regretté l’absence de subvention de l’Etat malien.

Elle a indiqué que son centre reçoit tout de même des subventions de la part d’ONG allemandes et françaises et même maliennes dont l’ONG philanthropique de M. Temé.

Dans toutes les trois structures, la délégation qui voulait voir les conditions dans lesquelles elles évoluent,  a eu droit à une visite guidée des installations. Toutes les trois structures  ont respectivement reçu des lots de lait en poudre et du riz. Au nom de MALITEL, ses représentants ont rassuré les dirigeants des différentes structures de l’accompagnement continu de leur société. Ce, afin que les insuffisances soient corrigées.

Gaoussou M Traoré

Source: lechallenger

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct