Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le FSD exige du gouvernement toute la vérité sur le centre

DÉCLARATION DU FRONT POUR LA SAUVEGARDE DE LA DÉMOCRATIE (FSD) SUR LA SITUATION AU CENTRE DU MALI: LE GOUVERNEMENT DOIT DIRE LA VÉRITÉ AU PEUPLE MALIEN!

Bamako, le 7 janvier 2018 : le Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD) est alarmé par la détérioration de la situation sécuritaire dans les régions du centre et par l’incapacité du régime d’Ibrahim Boubacar Keita de protéger les populations civiles et stabiliser cette partie du territoire national.

La tragédie de Koulongo (Bankass) est la dernière d’une longue série de crimes effroyables commis depuis trop longtemps.

Plusieurs centaines de personnes ont été tuées au cours de l’année 2018. Des greniers et des villages ont été incendiés. Au moins 100 villages ont été rasés et rayés de la carte. Des centaines de familles ont été contraintes de quitter leurs foyers. Ces citoyens maliens vivent comme déplacés internes dans de nombreuses autres localités du pays.

Le FSD souligne la responsabilité particulière du gouvernement dans la dégradation des relations entre les communautés des régions de Mopti et Ségou.

Il constate que la situation au centre n’a cessé de se dégrader depuis l’entrée en fonction de l’actuel Premier ministre, le 30 décembre 2017. Il constate également que chacune des visites du Premier ministre au centre est suivie d’éruptions de violences sanglantes.

Les rares communiqués lénifiants et les silences répétés du régime sur les crimes commis au centre, son incapacité à conduire des investigations sérieuses pour retrouver et traduire en justice les auteurs d’actes abominables, et à faire la lumière sur l’introduction d’armes de guerre au centre et les complicités au sein de l’appareil d’État montrent à suffisance l’échec des politiques gouvernementales dans les régions de Mopti et de Ségou.

Le FSD invite le régime à mettre fin aux manœuvres de division et cesser d’opposer les communautés du centre les unes aux autres.

Les citoyens maliens sont égaux en droits et en devoirs. Ils doivent être traités sur le même pied.

Le FSD exige du gouvernement toute la vérité sur le centre.

Messieurs Ibrahim Boubacar Keïta et Soumeylou Boubèye Maïga doivent s’expliquer sur la montée de la violence au centre et l’absence de réactions appropriées de l’État.

Où sont les nombreux hélicoptères censés combattre l’insécurité? Que font les avions de guerre dont le seul survol aurait pu dissuader les auteurs de crimes et prévenir les massacres?

Ces moyens aériens ont été acquis à coup de dizaines de milliards de francs CFA et souvent dans des conditions scandaleusement opaques.

Le Front adresse ses sincères condoléances à toutes les familles éplorées de toutes les communautés du centre.
Il souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Il exhorte les organisations faîtières représentatives des communautés du centre à ne pas tomber dans le piège de la division et à continuer le dialogue pour restaurer l’entente et la paix au centre.

(Déclaration adoptée par la Direction du FSD lors de sa réunion extraordinaire consacrée à la situation au centre).

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct