Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

LDC 2018: Zidane et le Real veulent cette finale

« La qualification est notre seul objectif », explique Zinédine Zidane, l’entraîneur d’un Real double tenant du titre, à la veille de la demie retour face au Bayern.

Zinédine Zidane, Real Madrid, entraîneur

Il s’agit d’une demi-finale, nous sommes conscients de l’importance de ce match et de ce que nous avons à faire. Nous n’avons pas grand-chose à changer. Nous serons comme toujours très concentrés et motivés à l’idée de disputer cette rencontre. Nous avons livré un super match aller, mais à nous de prouver lors de cette deuxième manche que nous voulons et méritons cette qualification pour la finale.

Aujourd’hui, je suis l’entraîneur du Real. Je veux poursuivre avec ce club. Mais mon avenir n’est pas ce qui importe le plus. L’important, c’est le match. C’est une demi-finale, et c’est la seule chose à laquelle nous pensons. On va aborder ce match comme une finale. On connaît l’importance de disputer une nouvelle finale. Ce serait quelque chose d’incroyable. Valider notre billet est notre unique objectif.

Benzema va bien, il aime marquer, bien sûr, mais c’est aussi un joueur qui donne toujours tout sur le terrain, en match comme à l’entraînement. Je lui parle souvent, comme je le fais avec d’autres joueurs. On pense seulement au match de demain pour le moment. Isco et Nacho se sont entraînés avec le groupe. On verra comment ils se sentent demain, mais je ne sélectionnerai pas de joueurs qui ne sont pas à 100 % physiquement.

Sergio Ramos, Real Madrid, capitaine

On veut faire nos preuves sur le terrain. On a gagné là-bas, personne ne pourra nous l’enlever. On a bien joué, et on veut remettre ça. D’être si près d’une finale, cela est la récompense de tout notre travail cette saison.

On va aborder ce match comme si nous avions fait 0-0 à l’aller. On veut défendre notre titre, et battre le Bayern au passage. On écrit l’Histoire depuis plusieurs saisons. Personne n’avait remporté deux Champions Leagues de suite avant nous, et on a réalisé cet exploit assez facilement.

Notre défi, c’est de continuer à faire tomber tous ces records. Peu de joueurs savent comment gérer la pression de Bernabéu. Nous sommes en demies, alors bien sûr nous voulons atteindre la finale et avoir une nouvelle fois la chance de remporter cette compétition.

Jupp Heynckes, Bayern, entraîneur

Je ne pense pas que ce soit important de savoir combien de fois nous avons affronté le Real ou perdu contre eux. Je n’étais pas l’entraîneur à l’époque et demain l’équipe sera différente de l’année dernière. Tous ceux qui, comme nous, connaissent le football savent que tout peut arriver.

Nous avons montré que nous savions rebondir dans l’adversité cette saison. Le Real possède beaucoup de joueurs expérimentés à ce niveau. Nous sommes ici pour livrer un bon match et saisir toutes les occasions que nous aurons. Nous savons que nous affrontons les champions en titre.

Nous savons que ce sera difficile, le Real est habitué aux rencontres très importantes mais nous aussi. Nous serons un adversaire très coriace ; nous nous battrons. Nous avons énormément progressé et avons un objectif important que nous souhaitons atteindre. Nous voulons nous qualifier pour la finale et nous sommes conscients que le Real fera tout son possible pour nous en empêcher.

James Rodríguez, Bayern, milieu de terrain

C’est génial d’être de retour au Bernabéu après un an depuis mon dernier match ici. C’est toujours bien de revenir à la maison. C’est un mélange de bons sentiments.

Je ne le fêterai pas si je marque demain. J’ai été bien traité ici, j’ai gagné beaucoup de titres et c’est une question de respect envers tout le monde ici et par rapport au fait que j’ai été heureux ici.

Je n’ai pas de rancœur envers Zidane. Je veux juste jouer chaque semaine. Le Bayern peut accéder à la finale. Il n’y a rien contre Zidane ou ce club. Je suis reconnaissant envers tout le monde ici. Je veux simplement bien jouer pour mon équipe.

Thomas Müller, Bayern, attaquant

Les deux équipes se connaissent. Nous avons montré ce que nous voulions faire la semaine dernière. Nous nous sommes procuré beaucoup d’occasions, de corners. Nous devons convertir nos occasions et livrer un grand match.

J’ai faim de buts. Mes stats ne sont pas géniales, mais peu importe si cela ne change pas ; ce qui est important, c’est que quelqu’un marque et peu importe si c’est moi ou non.

Quand nous perdons des matches, nous recherchons la cause et si le problème est que nous n’avons pas marqué assez, alors c’est ce que nous essayons d’analyser et de développer.

Source: UEFA Champions League

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct