Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

DIFFA (Niger) : au moins 3 soldats tués et plusieurs véhicules militaires emportés à la suite d’une attaque

Des individus lourdement armés et présumés membres de la secte nigériane Boko Haram ont attaqué, dimanche soir aux environs de 18H, une position des Forces de défense être de sécurité (FDS) à 50 kilomètres de Diffa. Selon des sources locales, la position attaquée est située entre Garin Wanzam et Ngagam et sert d’entrepôt pour le matériel d’une entreprise chinoise en charge de la construction de la « route du pétrole » qui relie Diffa à N’Nguigmi.

Aucun bilan officiel n’a été encore établi au moment où nous mettons l’article en ligne mais d’après les mêmes sources, au moins 3 soldats ont été tués et les assaillants ont emportés plusieurs véhicules militaires.

Cette attaque survient après plusieurs semaines d’accalmie dans cette raison frontalière du Nigéria et du Tchad où sévit la secte Boko Haram, laquelle a d’ailleurs menées d’autres attaques meurtrières dernièrement à Maiduguri. Malgré les opérations lancées par la Force multinationale dans le lit du Lac Tchad, les éléments de Boko Haram parviennent régulièrement à s’infiltrer dans certaines zones où ils continuent à cibler les populations ainsi que les positions de l’armée, emportant au passage vivres et matériels militaires.

Le dimanche, le ministre de la Défense Kalla Moutari a d’ailleurs annoncé sur un média privé de la capitale qu’une nouvelle opération militaire d’envergure est en cours dans le bassin du lac Tchad pour débarrasser la zone « des résidus de Boko Haram ». Selon le ministre, une fois terminée, cette opération permettra également d’installer des systèmes de sécurité et de favoriser le retour des milliers de personnes ayant fui depuis 2015 les îles du lac.

actuNiger

kibaru

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct