Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

La police nigériane libère trois otages Britanniques

La police nigériane enquêtant sur l’enlèvement de quatre missionnaires britanniques a déclaré jeudi qu’ils avaient arrêté deux personnes soupçonnées d’être impliquées mais que l’un des otages était décédé avant l’opération de sauvetage.
police officier agent nigerian

Les Britanniques, d’une organisation caritative médicale chrétienne fournissant des soins de santé gratuits dans les villages de l’Etat du Delta, dans le sud du Nigeria, ont été enlevés le 13 octobre dernier.

Le ministère des Affaires étrangères à Londres a annoncé lundi que trois des otages avaient été relâchés et étaient rentrés sains et saufs mais qu’un quatrième avait été tué en captivité, sans donner plus de détails.

Le porte-parole de la police de l’Etat du Delta, Andrew Aniamaka, a déclaré jeudi que deux suspects avaient été arrêtés mercredi dans le centre pétrolier de Warri rapporte The Telegraph, et après interrogatoire, ils ont conduit les officiers à leur cachette, à environ 40 kilomètres au nord dans la ville de Sapele.

A Sapele, l’équipe a essayé d’arrêter (un troisième suspect) qui a immédiatement sorti un Beretta (pistolet) dans une tentative de tirer sur les agents“, a-t-il raconté. “Cela a conduit à une fusillade qui a entraîné la mort du suspect alors que d’autres ont fui la scène.”

Deux officiers ont été blessés par balle mais seraient dans un état stable à l’hôpital. Quatre personnes soupçonnées d’être impliquées dans l’enlèvement avaient déjà été arrêtées le 19 octobre.

Les enlèvements contre rançon sont monnaie courante dans le sud du Nigeria. Les victimes sont généralement libérées après quelques jours une fois le paiement effectué.

Photo Sébastien Cailleux

Afrik.com

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct