Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Kidal: le repli stratégique de l’emmerdeur

Partisan du forcing pour ramener Kidal dans le giron malien, Tiébilé Dramé, non moins ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, qui concentre sur lui, ces derniers temps, toutes les critiques de la CMA, a-t-il mis un peu d’eau dans son vin ? En tout cas, l’appel lancé par le chef de la diplomatie du Mali, à l’occasion du 24 octobre, Journée des Nations Unies, à accélérer les retrouvailles et la réunification, a fait réagir les facebookeurs. Si pour les uns, ces propos constituent un aveu de la partition du Mali, les autres apprécient le combat de ‘’l’emmerdeur’’, qui, depuis son arrivée à la diplomatie malienne, donne une nouvelle image du Mali au reste du monde. Voici votre facebookan du jour !

Tiébilé Dramé : nous avons la nostalgie de Kidal. Nous sommes impatients de retrouver les habitants de Kidal. Ils sont nos frères et sœurs, nos pères et nos mères. Il faut accélérer les retrouvailles, la réunification.

Bréhima Mamadou Koné : Quelle nostalgie ? Il faut agir et arrêter cette bouffonnerie. L’État doit imposer son autorité à Kidal.

Ousmane Ousmo Dembélé : Quelle honte !

Papajerome Le Sage Ousmane : Walaye Allah et si c’est eux là que nous devons imiter pour gérer le Mali, okouma nous avons à faire….

Mohamed Touré : Les doléances sont adressées à qui ?

Docteur Thera : Tous les acteurs.

Salif Ouattara : Retrouver Kidal à coup de millions ?

Adama DRAMÉ : Tout à fait S.E, nous appartenons à la même famille.

Siaka Diarra : La Paix, à n’importe quel prix, ce n’est plus la paix. Mais quand on est un invité privilégié au banquet, on ne peut pas le percevoir comme ça. Alors, on fait dans le sensationnel et le populisme.

Arouna SISSOKO : Tiébilé Dramé, qui vous empêche de rendre visite aux frères et sœurs de Kidal ?

Moussoulé Kane : J’ignore ce qui nous empêche. Ça fait tellement de la peine d’entendre ses mots venant d’un haut cadre, déplorable.

Bougouri Mamadou : Tiebilé, dans ses œuvres, bravos et courage.

Rawani Ahmed Bouya : J’ai vraiment pitié de vous.

Mamadou Cheick Cissé : Soutien total à vous son excellence. Et bonne continuation !!!

Traorealdjouma : M. Drame a fait un acte à saluer.

Amadou THIERO : Dites la vérité aux Maliens pour l’amour du ciel, 7 ans de mensonges, trop c’est trop.

Dolo : Bon discours d’homme d’État. Dieu puisse aider en cela. Amen.

Mountaga Lam : Paroles très justes. Puisse, Dieu vous entendre. Amen !

Hamadi Ardo Dicko : Bien dit son excellence, nous sommes tous impatients de retrouver nos enfants, frères, sœurs, mamans et pères pour une réunification définitive. Qu’Allah, par sa grâce, aide nos autorités de parvenir à retrouver l’intégralité du territoire Malien. May God bless MALI.

Ag Bazet : Le ministre sera dépaysé, Kidal est une ville en pleine expansion où la population prend en main son développement sans attendre.

Boureima Djire : Joli discours, peu d’actes !

Aminata Ouédrago : Qui l’empêche d’y partir ?

Malick Konaté : la CMA !

Vane Traore : C’est la France qui nous empêche.

Allaye Bocoum : Ça, c’est admettre la réalité de la partition !

Ramata Sissoko Cissé : On peut lui donner un visa Azawadien dron.

Hadji Sy : C’est aujourd’hui qu’il a la nostalgie de Kidal, étant ministre il confirme que le Mali est coupé en deux alors.

Salif Seydou Hadji Sy : Qu’il le dise ou pas, c’est une réalité.
Nous devons arrêter de nous convaincre du faux.

Brehima Coulibaly : Il faut qu’il évite certains mots, notamment l’unification. Le Mali n’est pas divisé, mais empêché d’accéder à une partie de son territoire par une puissance étrangère.

Hama Domo : Le HCUA organise son congrès à partir du 28 octobre. Tiébilé peut aller représenter le gouvernement et mettre fin à sa nostalgie de Kidal.

Gisèle NoorSaïd Flanda : En tout cas, il y a assez de chaleur là-bas pour enlever le froid de la nostalgie.

Arouna Sissoko : Kuma gnena !

Ayouba Ongoïba : C’est une occasion en or, surtout à ne pas rater.

Ousmane Ousmo Dembélé : Quelle honte !

Issa Kané : Je n’ai pas entendu de propositions concrètes pour la sortie de crise. Arrêtons les discours creux et travaillons pour le Mali. Le jeu a assez duré, donc proposez-nous une véritable feuille de route pour la résolution des différentes crises.

Mohamed Ag Assory : Tiébilé Dramé déclare sa flamme à Kidal. Est-ce la nouvelle stratégie ? Le va-t’en guerre s’est-il ramolli ? Ce message aurait plus eu de sens sur le terrain là-bas !
Rhissa Ag Mohamed : Pour aller à Kidal, il faut du charisme !

Bilal AG : Un vieux touareg a dit << les pierres de collines ne sont pas des vraies pierres, ce sont des œufs, tout homme qui ne peut marcher dessus sans les casser, ne pourra jamais acquérir Kidal >>.

Mohamed Ag Assory : “Kidal, c’est le Mali, tel que consigné dans l’accord d’Alger ! ».

Mahamadou Dianka : Clairement après, il faut faire aussi le distinguo entre les bandits qui prétendent parler au nom de Kidal et la population de Kidal qui n’a jamais revendiqué quoi que cela.

Mohamed Ag Assory : À un moment donné, il faut savoir avancer. Les populations n’ont jamais été ses interlocuteurs, les « bandits » oui.

Mahamadou Dianka : Je suis d’accord !

Hamadou Sylla : Ce n’est pas l’accord d’Alger qui a fait de Kidal une partie du Mali.

Sissoko Fawali : Ce mec est toute une autre histoire, hier j’écoutais son intervention à propos des événements de Mopti ; franchement ce pays manque d’homme…

Ahmedou Ag Hantafaye : Il faut toujours accepter la réconciliation et le pardon.

Yvan Guichaoua : Est-ce que Kidal a la nostalgie du Mali ?

Agzoum Hamada : Bon, avec l’endiablé Dramé, on ne sait jamais, car il change de discours comme il change de chemise seulement là. Il a beaucoup fait à la sensibilité humaines, sur le sujet puisse que le ton est bien ramolli, car a compris que danser et chanter fond deux.

Hamadou Sylla : C’est le même message, je trouve !
Comme la majorité des Maliens, je crois qu’il fait la différence entre les bandits armés avec qui nous sommes dans un jeu de dupes et nos parents victimes de l’arnaque de ces bandits de la CMA, Aqmi et consorts…

Intbijnawiken Kidal Hhhh : Nous ne sommes ni tes frères et n’avons non plus ta nostalgie.

Issa Aguibou Coulibaly: Certainement, une nouvelle stratégie. Ou bien, c’est le Manden Masa qui lui a conseillé d’être un peu flexible avec les compatriotes de l’Adrar pour qui TD est un obstacle à la mise en œuvre de l’APR.

Issa Aguibou Coulibaly : Apparemment, les tamas ont peur de la diplomatie sous TD hein. Il est devenu personne non grata à Kidal.

Mohamed Ag Assory : Si tu crois que ce sont les mots qui règlent le terrain, i y a djè.

Abdourahamane Toure:Comme en amour on ne se rend compte de la valeur d’un être que quand il commence à s’éloigner….. Kidal veut être courtisée et séduite à nouveau pour revenir…. Une fois revenue, Je pense qu’elle ne sera plus maltraitée ni violentée. Kidal tu nous manques… reviens.

Mamedy Dioula Dramé : Elle a une fois été maltraitée ?
Nous nous produisons… Une région qui n’a jamais payé de taxes… Les bandits armés de Kidal ont été soutenus par la majeure partie des Kidalois contrairement aux pilleurs de l’assemblée régionale qui ont été dénoncés et combattus par la population, que la population de Kidal nous montre qu’elle veut rester malienne.

Mahamadou Dianka : Ah, là non comme à Kayes à Kidal aussi la population reste acquise à la république malgré l’activisme des bandits et autres narcotrafiquants.

Abdourahamane Touré : Kidal symbolise la conséquence de la mauvaise gouvernance et du délaissement total des régions du nord. Vous savez même quand on mute un fonctionnaire au nord, il refuse. Souvent, on y envoie les fautifs en guise de punition. Ce langage de bonne gouvernance a malheureusement été utilisé pour des causes d’essence communautaire. Finalement, on paye la conséquence de la mauvaise gouvernance, à travers cette humiliation.

Lassine Kane : On ne saurait justifier cette rébellion récurrente par la mauvaise gouvernance, car Kidal n’est pas la seule région dans le cas.

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct