Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Journée africaine des télécommunications: l’AMRTP communique sur ses actions

L’Autorité malienne de régulation des télécommunications, des technologies de l’information et de la communication et des postes (AMRTP) a célébré, le vendredi dernier, au Conseil national du patronat du Mali la journée africaine des télécommunications. C’était à la faveur d’une conférence-débat placée sous le thème : « Renforcer les capacités d’innovation en matières des TIC en Afrique en vue de stimuler le développement socio-économique ».

La rencontre était présidée par le Secrétaire général du ministère de l’Économie numérique et de la communication, Cheick Oumar MAIGA, avec à ses côtés le Directeur général de l’AMRPT, Cheick Sidi NIMAGA. Tenu au Conseil national du patronat du Mali (CNPM), l’événement a été marqué également la présence des responsables et acteurs du secteur de la communication et de l’information.

L’édition de cette année était placée sous le thème : « Renforcer les capacités d’innovation en matière de TIC en Afrique en vue de stimuler le développement socio-économique », a rappelé le DG de l’ARMPT dans ses mots de bienvenue. Selon lui, le thème est pertinent parce qu’il prend en compte l’engagement du régulateur à apporter sa contribution à la réalisation de la politique prônée par les plus hautes autorités en matière de développement de l’économie numérique au Mali. Dans cette optique, a rappelé M. NIMAGA, l’AMRPT a réalisé notamment l’optimisation de la bande passante afin de stimuler le « contenu Mali », la libéralisation de l’accès au canal USSD, la mise en place des instruments juridiques.

Outre ces efforts, il fait savoir que l’AMRPT accompagne la politique du renforcement de la capacité des ressources humaines par l’octroi des bourses d’études aux étudiants, admis au concours d’entrée à l’École supérieure multinationale des télécommunications de Dakar (ESTM). M. NIMAGA s’est également réjoui d’obtenir une baisse des tarifs d’interconnexion auprès des opérateurs de téléphonie mobile.

Selon Secrétaire général du ministère de l’Économie numérique et de la communication, Cheick Oumar MAIGA, cette journée est l’occasion de commémorer la naissance en 1997 de l’Union panafricaine de télécommunication. L’objectif de cette structure était de coordonner le développement et l’exploitation des services régionaux de télécom de manière concertée et harmonieuse sur le continent. En tant qu’Institution spécialisée de l’Union africaine dans le domaine de la télécommunication, l’Union panafricaine de télécommunication, devenue en 1999 l’Union africaine des télécommunications (UAT), s’est imposée comme un acteur majeur et une plateforme incontournable de partenariat entre les acteurs privés et publics.

De même, il a ajouté que la plateforme offre au continent des cadres appropriés pour la formulation des politiques innovatrices, efficaces et favorisant un plus d’accès aux infrastructures et aux services de l’information. Au sein de cet organe, notre pays a été longtemps secrétariat général et est l’un des pères fondateurs de l’UAT.

Après ce rappel historique, M. MAIGA a indiqué que le ministère de l’Économie numérique est en train de mettre en place un incubateur et de faire la promotion des startups nationales. Ces équipes auront l’avantage de mettre à la disposition du pays des produits innovants et de contenus maliens répondant à des besoins du pays. Aussi, l’initiative permettra d’offrir du travail pour des jeunes maliens.

Par Sikou BAH

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct