Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Insécurité au centre du Mali Djenné : une vraie fausse alerte !

La semaine dernière fut chaude à Djenné. Peu de gens l’oublieront sitôt.

cite saint tombouctou djenne Massigui mosquee mausolee

Il est connu de tous que la ville de Djenné est dans le collimateur des djihadistes. Mais à présent, la ville tient bon comme une citadelle imprenable mais, quoi que, souvent avec de frayeurs. Témoins ce qui s’est passé la semaine dernière mettant toute la ville dans la peur, la panique, l’anxiété et l’affolement.

Comme cela est devenu une habitude, le petit village de Diabolo (moins de 7 km de la ville de Djenné) organise chaque année un festival de marionnettes bien apprécié par Djenné et environnants. A la clôture du festival, le soir, c’est le retour des festivaliers à Djenné. En la matière, c’est l’occasion inouïe pour certains jeunes imprudents d’exploiter au maximum cette occasion leur amour charnel, peu importe le lieu et l’endroit puisqu’ils n’ont pas « froid » aux yeux.

C’est ainsi que Nabo, puisqu’il s’agit de lui, au retour à Djenné, il décida de faire un «crochet »¨ près d’un buisson avec sa dulcinée se croyant à l’abri de la vue des passants. Mal lui pris, un berger n’était pas loin. Ce dernier au départ ne comprenant pas, fini par sentir que les jeunes gens sont en fornication, en plein air. Apres quelques secondes de se convaincre de ce qu’il voit. Il décida alors de toute sa force pour donner un coup de bâton aux fesses de Nabo. Pris de panique, malgré la douleur il prit ses « pieds au coup »pour regagner la ville. Là, il alerta toute la ville : « aux secours les djihadistes sont aux alentours » ! La nouvelle en quelques minutes fit le tour de la ville créant la panique et même une trouble en des endroits.

Le berger croyant donner une leçon de bonnes mœurs, amena la fille et la moto de Nabo au domicile de ce dernier pendant qu’il était à la gendarmerie. Les gendarmes étaient déjà en état d’alerte maximum pour se rendre sur les lieux et arrêter le prétendu djihadiste. C’est alors, que les gendarmes aperçurent la fille et la moto, la vérité éclata au grand jour même si le berger a eu des difficultés à se faire croire de son état de berger et qu’il a agi par pour défendre la morale.

Levy DOUGNON

 

Source: lesechos

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct