Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

IBK sur l’appui de l’Etat au monde agricole : «Ces efforts ne sont pas destinés à nourrir une spéculation…»

Pour la campagne agricole 2019-2020, un gigantesque plan a été élaboré dont les attentes tournent autour de plus de 11 millions de tonnes de céréales avec un excédent prévisionnel de 3 millions de tonnes pour un Budget de 299,2 milliards de francs CFA. Après avoir salué les résultats de la campagne 2018-2019, le Président IBK a lancé officiellement celle de 2020.

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a présidé, le lundi 27 mai 2019, dans la Salle des Banquets du Palais de Koulouba, la 9e session du Conseil Supérieur de l’Agriculture, une instance de décision présidée par le Chef de l’Etat dont l’objectif est d’entériner les grandes décisions concernant la campagne agricole en cours. L’idée est une émanation de la Loi d ‘orientation de l’Agriculture.

La cérémonie a réuni autour du Chef de l’Etat, le Premier Ministre, Dr Boubou Cissé ; le Ministre de l’Agriculture, Moulaye Ahmed Boubacar ; son homologue Dr Kané Rokia Maguiraga de l’Elevage et de la Pêche ; Bakary Togola, Président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM) ; les Responsables des Directions Techniques de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche ; les Responsables des projets, programmes, offices.

Selon le Ministre de l’Agriculture, la campagne agricole dernière s’est soldée par la production de 10.159.539 tonnes sur une prévision de 10.081.083 tonnes. Ainsi, la production cotonnière a dépassé la barre des 656.000 tonnes, 257.218 tonnes pour le niébé, 491.372 tonnes d’arachide et 46.698 tonnes de sésame. La production céréalière est de 24.000 tonnes. Quant aux aménagements, ils ont atteint 72.682 ha.

Le Ministre Moulaye Ahmed Boubacar de l’Agriculture a indiqué que les efforts de l’Etat ont également porté sur l’équipement de 515.978 exploitations agricoles en matériels à traction, alors que 35,6 milliards de francs CFA ont été déboursés pour la subvention des intrants agricoles.

Dans son intervention, le Président de l’APCAM, Bakary Togola, a salué les résultats satisfaisants enregistrés de la dernière précédente campagne, qu’il a attribuée au Chef de l’Etat pour ses efforts en faveur de la promotion du monde rural.

Pour cette campagne agricole 2019-2020 qui s’ouvre, les travaux dudit conseil ont examiné les objectifs de production du plan agricole élaboré par les Départements de l’Agriculture et de l’Elevage. Ainsi, est-il est attendu 11.126.012 tonnes de céréales avec un excédent prévisionnel de plus de 3 millions de tonnes, 800.000 tonnes de coton, 9.534 tonnes de lait, 84.368 tonnes de viande rouge, 424.415.775 œufs de consommation, 6.373.910 poulets de chair, 106.118 tonnes de poisson frais, 21.000 vaches et 1000 chèvres inséminées.

Par rapport aux aménagements hydro-agricoles, 13.459 ha sont prévus et 800 tracteurs en termes d’acquisitions d’équipements agricoles. Pour ce faire, le Ministre Boubacar a annoncé «un élargissement de la gamme des équipements aux motoculteurs, batteuses, décortiqueuses et autres petits équipements pour 2020 et 2021», a annoncé Moulaye Ahmed Boubacar.

La réalisation de ce programme agricole 2019-2020 nécessite 299,2 milliards Fcfa dont 86,5 milliards Fcfa devront provenir de l’Etat et contre 212,7 milliards Fcfa pour les producteurs.

Le Président IBK a noté que l’augmentation des productions céréalières est due à l’intensification plutôt qu’à l’extension des superficies.

«En cela, nous devons être reconnaissants à l’effort de nos chercheurs qui sont souvent parmi les meilleurs du continent», a salué IBK, qui les exhorté «à mettre davantage l’accent sur l’intensification qui nous aidera à préserver notre environnement».
Pour soustraire l’Agriculture malienne des aléas climatiques, le Président de la République a recommandé de faire davantage d’efforts pour améliorer le niveau de réalisation des objectifs d’aménagement afin de sécuriser nos systèmes de production et soustraire nos producteurs des effets du changement climatique. A cet effet, il noté avec satisfaction l’avènement des 10 Centres ruraux de prestations de services agricoles qui seront opérationnels au cours de la campagne agricole 2019-2020, tout en indiquant l’urgence de la mise en place d’un dispositif performant de suivi rapproché de ces centres.

Le Président de la République s’est réjoui du cap des 10 millions de tonnes de céréales franchi par le Mali durant la campagne dernière, quand il déclare : «Ce résultat me conforte dans mon choix d’allouer 15% du budget national au secteur de l’agriculture».

«Ces efforts sont destinés à appuyer la production en qualité et en quantité, mais aucunement et jamais, pour nourrir une spéculation de quelque ordre que ce soit», a martelé IBK.

Au sujet du programme d’équipement des producteurs, le Chef de l’Etat a encouragé à aller rapidement à sa diversification pour prendre en compte les besoins des petits producteurs agricoles, tout en déplorant le fait que beaucoup d’équipements sont en souffrance.

«Je déclare validé le montage technique et financier du plan de campagne 2019-2020 et les projections pour 2020 et 2021», a conclu le Président de la République, donnant ainsi son quitus au plan de campagne agricole 2019.

Cette approbation par le Président de la République du plan de campagne agricole est pour engranger d’autres nouvelles performances dans la perspective d’un bon hivernage cette année et pour faire de l’Agriculture le moteur de développement économique du Mali qu’avance. Elle est également une réponse de la vision agricole d’IBK (15 % du Budget national affecté à l’Agriculture au lieu de 10 %) dans la mise en œuvre des engagements de Malabo. Grâce cette depuis son élection à la magistrature suprême en 2013, le secteur agricole dont la modernisation a contribué à améliorer les revenus des populations rurales, à réduire la pauvreté rurale, à contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et également à la stabilisation du pays malgré la situation sécuritaire difficile que traverse le pays.

Cyril ADOHOUN

Source: L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct