Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Huit présumés djihadistes arrêtés par Barkhane dans le nord du Mali

Huit djihadistes à bord d’une voiture ont été arrêtés lundi dernier par l’opération Barkhane à Foum El Aba dans la région de Tooudeni. Les présumés djihadistes qui auraient tous reconnu être en lien avec Aqmi ont été acheminés à Tombouctou.

serval barkhane ssoldat armee militaire francais nord mali gao kidal

Les soldats français ont arrêté dans un premier temps sept djihadistes alors qu’ils étaient à bord de leur voiture près de Foum El Alba, dans le grand nord du pays. Tous ont affirmé qu’ils appartenaient à Al Qaida au Maghreb islamique. Selon une source locale, un autre djihadiste sur une moto a aussi été arrêté par la même patrouille de Barkhane toujours dans le nord .
Un employé de l’aéroport de Tombouctou a indiqué avoir vu “un hélicoptère français atterrir sur le tarmac. Des soldats en ont fait descendre huit personnes un à un, tous les mains attachées derrière le dos”. Il précise que «quelque temps après” il a “vu dans le convoi de la patrouille qui revenait, une voiture 4X4 dans laquelle était attachée une moto”.
Les arrestations de jihadistes par les soldats de l’Opération Barkhane sont fréquentes dans le nord du Mali. Selon un officier malien, depuis 2013, environ 600 présumés jihadistes ont été arrêtés et sont retenus dans les prisons maliennes.
Le 2 mars dernier, les chefs d’Ançardine , d’Al Mourabitoune, de la Katiba Macina et d’Al-Qaïda au Maghreb islamique ont annoncé la fusion de leurs groupes dirigé par Iyad Ag Ghali.

Pour la société civile des régions du Nord , l’arrestation des 8 présumés djihadistes au nord de Tombouctou, peut contribuer à renforcer la confiance entre la population et la force Barkhane. Selon un habitant de Tombouctou, qui a requit l’anonymat « il faut que les populations acceptent de collaborer avec les Forces armées du Mali et leurs partenaires étrangers pour mettre hors d’état de nuire les terroristes » : «C’est un sentiment de sécurité. Ça nous met à l’aise de savoir que les forces partenaires du Mali et les forces armées du Mali travaillent ensemble pour mettre hors d’état de nuire les djihadistes. Donc, ça rassure la population et c’est un sentiment de fierté qui nous permet d’être rassurés. Il faut que les populations acceptent de collaborer, à donner des informations aux forces armées pour qu’elles continuent à assurer notre sécurité. On se sent aujourd’hui en sécurité parce que, les forces Barkane, les Famas et la Minusma patrouillent fréquemment et quand les populations les voient patrouiller, elles se sentent plus en sécurité ».
Selon des analystes, cette arrestation est une bonne nouvelle dans le cadre de processus de mise en place des autorités intérimaires dans les régions de Tombouctou et Taoudeni. Pour Serge Daniel, journaliste, spécialiste des questions de sécurité « cette arrestation ralentie les efforts des terroristes pour lesquels la mise en place place des autorités intérimaires est synonyme du retour des forces de défense et sécurité » : « Il y a eu effectivement huit djihadistes qui ont été arrêtés. Ils étaient suivis et voulaient s’installer un plus au sud de Tombouctou. Donc, effectivement, sur la mise en place des autorités intérimaires, c’est un acte positif par ce que l’idée et l’objectif c’est d’empêcher la mise en place des ces autorités intérimaires. Donc, c’est une bonne chose, ça doit pouvoir sécuriser davantage la zone, même si par rapport aux autorités intérimaires, comme vous le savez, il y a d’autres problèmes à régler. Les djihadistes ne veulent pas des autorités intérimaires parce qu’ils se disent qu’ils vont perdre du terrain. Le retour des autorités intérimaires dans ces localités, c’est aussi le retour des forces de défense et de sécurité, ce dont ne veulent pas entendre les djihadistes. Mais, ce ne sont pas seulement les djihadistes qui empêchent la mise en place des autorités intérimaires, il y a aussi des groupes armés qui disent qu’ils n’ y aura pas d’intérimaires sans eux».

Source: studiotamani

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct