Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Honorable Harouna Traoré: « l’opposition est irresponsable »

Dans une interview qu’il a bien voulu nous accorder, l’honorable Harouna Aboubacar TRAORE, élu dans la circonscription de Bla, épingle une Opposition qui, au regard de la situation qui prévaut au Nord et maintenant au Centre, au lieu de chercher à rasséréner le Sud, y déclenche son jihad en jetant les gens dans la rue pour des motivations qui n’ont rien à voir à la révision constitutionnelle. Et de mettre en garde les imposteurs de la Majorité aperçus aux côtés des manifestants du ‘’NON’’ à la révision constitutionnelle.

harouna traore depute assemblee nationale

Passablement remonté face à l’attitude de ses collègues de l’Opposition, l’élu révèle : « Nous avons fait tout le travail ensemble ; ils ont pris les frais de mission à l’intérieur comme à l’extérieur ; ils ont pris part à un séminaire sur la révision constitutionnelle à Fana où ils ont perçu leur per diem. Comment peuvent-ils nous dire aujourd’hui qu’ils ne sont pas d’accord avec la loi constitutionnelle ? Ce n’est pas sérieux. »
Enfonçant le clou, il rappelle que ceux qui crient aujourd’hui au scandale sont les mêmes qui ont applaudi des deux mains des copies de la même loi constitutionnelle sous les Présidents KONARE, en 2001, TOURE, en 2011. Ils la rejettent aujourd’hui parce qu’émanant du Président Ibrahim Boubacar KEITA, a-t-il ajouté. « Qui peut me dire que dans la loi constitutionnelle de 2011, il n’y avait pas la nomination et la révocation du Premier ministre par le Président de la République ? Qui peut me dire que dans cette loi, le Président de la République ne nommait pas le Président de la Cour constitutionnelle ? Personne. C’est malhonnête et affligeant de la part de l’Opposition », s’est-il insurgé.
Le député est revenu sur la situation sécuritaire brandie comme un épouvantail, par l’Opposition, pour argumenter sa thèse selon laquelle il n’est pas possible de tenir le scrutin référendaire. Il objecte : « Dans les mêmes conditions sécuritaires, les élections communales se sont tenues et les plus grands piailleurs d’aujourd’hui y ont pris part. Ces mêmes individus seront-ils prêts à accepter le report de l’élection présidentielle, en 2018, pour raison d’insécurité ? Ils ne l’accepteront pas à coup sûr. »
Ce qui met hors de lui-même l’honorable Harouna Aboubacar TRAORE, c’est cette campagne nauséabonde qui fait croire que la Loi votée par les députés institutionnalise l’homosexualité. Pour lui : « c’est la pire des intentions qu’on puisse prêter à son pire ennemi. Je n’imagine pas une seule seconde que le Président Ibrahim Boubacar KEITA puisse cautionner un tel texte. Aucun de ceux qui le connaissent ne peut l’imaginer prendre une telle initiative. D’ailleurs, quel est le député qui voterait une loi constitutionnalisant l’homosexualité ? Tout cela n’est que pur mensonge portant atteinte à l’honorabilité d’un Président qu’on cherche à mettre en porte-à-faux avec les fidèles croyants. »
Pour l’honorable TRAORE, l’Opposition est tout simplement inconséquente. Il en veut pour preuve qu’elle se plaint de la création d’un Sénat qui occasionnera des dépenses superflues ; mais dénonce-t-il : « qui a vu un membre de l’Opposition se prononcer sur le budget du Chef de file de l’Opposition, Soumaîla CISSE, qui représente 500 millions de francs CFA ? 500 Millions, ce n’est pas rien, mais personne n’en pipe mot, parce que cela est à leur avantage. Si l’Opposition était autant soucieuse de la santé des caisses de l’État, son Chef de file aurait pu renoncer à cette manne ; les députés à leurs indemnités parlementaires et tous les avantages qui s’en suivent. »
Le député élu à Bla s’indigne également de l’irresponsabilité de l’Opposition : « L’Opposition est irresponsable. Au lieu d’apporter sa contribution pour trouver une solution au problème du Nord, elle cherche à enflammer le Sud, en organisant des manifestations dans lesquelles les acteurs ne comprennent que dalle. Parce que pour eux, ce n’est pas une question de Constitution ; c’est une question de pouvoir. Ils sont assoiffés de pouvoir. Ils sont décevants ».
En réalité, pour l’honorable TRAORE : « ils sont en train de jeter les gens dans la rue, pensant qu’ils vont ramasser le pouvoir dans la rue, comme cela a été le cas dans certains pays. Mais ils se foutent le doigt dans l’œil. Ça ne se passera pas le cas au Mali. Ils feraient mieux de se battre dans les urnes ».
Il s’offusque des propos de leaders de l’Opposition, de l’engeance de Tiébilé DRAME du PARENA, qui parlent d’un « colmatage » à propos de la Loi constitutionnelle votée à l’Assemblée nationale par l’écrasante majorité de 111 députés. « C’est un manque de respect pour une institution de la République qui ne fait pas honneur à des gens qui se disent démocrates et républicains. Ils prouvent qu’ils n’ont pas d’estime pour leur propre personne », s’est-il lâché.
L’honorable TRAORE fait deux mises en garde sévères.
La première est à l’endroit de ceux de la Majorité présidentielle qui ont été aperçus aux côtés des partisans du ‘’NON’’. Il les qualifie « d’imposteurs », de « girouettes » qui retournent leur veste en fonction de leur intérêt du moment. « Tout cela passera, et nous ferons le ménage. Il faut qu’on sache qui est avec nous et qui est contre nous. Il le faut ; c’est très clair. Parce que des gens ne peuvent pas faire comme s’ils sont avec nous et rouler contre nous. C’est inacceptable, c’est scandaleux ».
La seconde mise en garde concerne les démagogues qui manipulent les foules que les Maliens ont eu l’occasion de voir à l’ouvrage.
« La jeunesse vous tient à l’œil ; rien ne sera plus comme avant », a mis en garde l’honorable TRAORE qui ne paraît outre mesure pas impressionné par les jérémiades des Opposants.
Il clôt ses propos par des mots de félicitation à l’endroit du Président de la République qui n’est guidé que par l’intérêt supérieur de la Nation, à travers cette révision constitutionnelle, et lui exprime son soutien indéfectible.

Par Bertin DAKOUO

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct