Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Habiba Maiga, première dauphine à l’élection Miss ORTM 2017 : « Je suis sage-femme et j’aimerai monter un cabinet pour aider les femmes tout au long de leurs grossesses… »

En séjour à Bamako chez ses parents après l’élection Miss ORTM 2017 où elle a été classée première dauphine, la miss de Tombouctou nous a accordé une interview au cours de laquelle, elle s’est non prononcée sur cette soirée de miss ORTM, mais aussi sur ses projets d’avenir.

Le Tjikan : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Habiba Maiga : Je me nomme Habiba Maiga. J’ai 22 ans. Je mesure 1m 75 pour 59 kilos.

A l’élection miss ORTM 2017, vous avez été élue première dauphine. Quelles sont vos impressions ?

J’ai été un peu surprise, mais très heureuse d’être élue première dauphine parmi toutes ces belles filles. Heureuse aussi d’avoir représenté ma région.

Les postulantes étaient toutes belles. Selon vous, laquelle méritait de remporter le titre de miss  ORTM ?

C’est un jugement assez difficile. Je me demande comment les membres du jury ont pu faire pour nous départager. Car elles étaient vraiment toutes belles. Mais si vous me demandez, je dirai moi (rire). Celle qui a eu la chance d’être élue miss n’a vraiment pas démérité. Elle méritait  vraiment la couronne. C’est une fille très sympa, belle, intelligente. Vraiment, elle avait  quand même les atouts nécessaires pour être miss. Je suis heureuse pour elle.

Quels souvenirs gardez-vous de l’élection miss ORTM 2017 ?

De  l’élection miss ORTM 2017, je garde de très bons souvenirs. Avec les autres postulantes, je me suis faite beaucoup d’amies. Et surtout, les conditions dans lesquelles nous étions logées. Il n’y a vraiment rien à dire. Je garde vraiment de très bons souvenirs surtout l’Hôtel Laico (rire).

Qu’est-ce que la population de la ville des 333 saints pense de l’élection miss ORTM ?

Une partie de la population n’est pas d’accord avec l’élection miss, mais la majorité la soutient. Pour moi, l’élection miss c’est d’abord transmettre la culture malienne  en même temps, montrer la  beauté de la femme malienne et africaine. La vraie richesse du Mali, c’est sa culture.

Quels sont vos projets ?

Je viens de finir mes études. Je suis sage-femme actuellement, mais je ne travaille pas. Mon projet pour l’instant serait de trouver un emploi. Et plus tard, j’aimerai monter un cabinet de sage-femme pour aider les femmes tout au long de leurs grossesses. Ensuite, j’aimerais engager des jeunes diplômés comme sages-femmes ou infirmiers d’Etat dans n’importe quelle filière de la santé. Cela servira à donner une opportunité aux autres diplômés qui sortiront plus tard.

Un mot sur le retour de l’ancien président Amadou Toumani Touré au pays.

J’avoue que quand j’ai vu le président Amadou Toumani Touré revenir ici au Mali sur sa terre natale, j’étais vraiment très émue. Je n’avais pas les mots. Quand même, j’étais très contente du retour d’ATT. Parce qu’ATT a été un bon président. Je l’ai toujours admiré, apprécié. J’espère que son retour sera un atout pour faire revenir la paix au Mali.

Quels sont vos vœux du nouvel an ?

Je souhaite une bonne et heureuse année 2018 à toute la population malienne et au monde entier. Que l’année 2018 soit une année de paix, surtout de bonheur, de santé, de prospérité au peuple malien ! Nous prions nuit et jour pour que la paix revienne au Mali. A l’ensemble de la population malienne et plus particulièrement aux jeunes, je les appelle à se donner la main pour qu’ensemble, nous puissions développer notre pays et mettre fin à ce fléau qu’est la guerre qui nous handicape et freine notre développement.

Propos recueillis par  Almihidi  Touré

 

Source:  Tjikan

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct