Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Grand prix du président de la FMC : Une centaine de coureurs sur la ligne de départ

Délocalisée cette année à Koulikoro, la course mettra aux prises les cyclistes professionnels de sept pays : le Mali, le Sénégal, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger, la Mauritanie, la Guinée. Analyse des forces en présence

Après Bamako (2012), Koumantou (2013), Nièna (2014), Kayes (2015), Ségou (2016), Sikasso (2017) et Koutiala (2018), l’honneur reviendra à Koulikoro d’abriter, cette année, le Grand prix du président de la Fédération malienne de cyclisme (FMC). Une centaine de coureurs professionnels du Mali, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Sénégal, de la Mauritanie et du Niger s’affronteront sur la distance de 123 km 600m en circuit fermé, soit 12 tours de piste avec trois sprints intermédiaires. L’épreuve se dispute demain samedi et sera parrainée par l’honorable Issiaka Sidibé, président de l’Assemblée nationale et député élu à Koulikoro. «Le grand prix du président de la fédération se déroule cette année à Koulikoro. à travers la délocalisation de cette course, notre objectif est de rapprocher le public sportif de l’intérieur du cyclisme et détecter de nouveaux talents. Nous savons que le cyclisme n’est pas pratiqué dans certaines régions. Ainsi, en lever de rideau de la course des professionnels, il y aura une épreuve réservée aux cyclistes amateurs de la localité qui s’affronteront sur VTT», explique le président de la FMC, Amadou Togola. La dernière édition de la course a été remportée par le Malien, Bréhima Diarra (USFAS) qui s’est imposé devant le Burkinabé, Bikegan Salifou et le jeune cycliste de Nièna, Sidiki Diarra. Question : l’Usfasien réussira-t-il à doubler la mise ?

Les cyclistes burkinabés ne l’entendront certainement pas de cette oreille et se présentent comme les concurrents les plus sérieux des Maliens. Outre Bréhima Diarra, le Mali peut également compter sur Sidiki Diarra et Yaya Diallo, meilleur cycliste de l’année et champion du Mali en titre pour se hisser sur la plus haute marche du podium. Fraîchement rentré au bercail, après un stage au Centre mondial de cyclisme d’Afrique du Sud, Yaya Diallo est très attendu par les supporters et le natif de Niéna qui a connu sa première sélection en équipe nationale en 2015, semble bien armé pour s’illustrer dans la capitale du Méguétan. En tout cas, les retrouvailles avec le Burkinabé Souleymane Koné promettent du spectacle, même si d’autres coureurs peuvent également se révéler, lors de cette 7è édition du Grand prix du président de l’instance dirigeante du cyclisme national.

Seïbou S.
KAMISSOKO

Source: Journal l’Essor-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct