Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Grand prix Banimonotié de cyclisme : la fête à Bougouni

La deuxième édition du Grand prix Banimonotié s’est courue dimanche à Bougouni. Organisée par la Fédération malienne de cyclisme (FMC), la course s’est déroulée, en présence d’une belle brochette de personnalités, dont le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher, le parrain, Pr Tièmoko Sangaré, le gouverneur de la Région de Bougouni, Kéba Sangaré, le président de la FMC, Amadou Togola. Au total, 70 coureurs, issus des 6 ligues régionales, étaient en lice pour cette deuxième édition du Grand prix Banimonotié. Ils se sont affrontés sur la distance de 106,5 km, soit 15 tours d’un circuit de 7 km 100. Après le départ qui a été donné devant le complexe hôtelier Siraba Togolo, les cyclistes ont pris la route de la préfecture pour passer devant la gendarmerie, le commissariat de police et le marché.

Ensuite, les coureurs ont mis le cap sur le Rond-point BMS s.a., la gare routière avant de revenir devant l’hôtel Siraba Togola où le champion du Mali en titre, Yaya Diallo franchira le premier la ligne d’arrivée. Le coureur de Niéna sera suivi de Bréhima Diarra de l’Usfas et de Moussa Togola du club Malamine Koné de Bamako. Auparavant, Moussa Togola avait remporté le premier Point chaud, au 5è tour. Youssouf Mariko du club cycliste de Niaréla a dominé le deuxième Point chaud au 10è tour alors que le briscard de l’Usfas, Oumar Sangaré s’est imposé au troisième Point chaud (12è tour).

Pour les récompenses, Yaya Diallo, sacré pour la deuxième fois d’affilée, a reçu une enveloppe de 125.000 Fcfa, contre 100.000 Fcfa pour le deuxième, Bréhima Diarra et 75.000 Fcfa pour le troisième, Moussa Togola. Les 15 premiers du classement général ont reçu des prix, allant de 10.000 Fcfa à 125.000 Fcfa. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a salué le bon déroulement de la course et la prestation des cyclistes qui ont émerveillé le public. Mossa Ag Attaher a également félicité la Fédération malienne de cyclisme pour cette belle initiative, ajoutant qu’il a été «très séduit par la mobilisation des populations locales et l’implication personnelle du parrain», Tiémoko Sangaré.

«En dehors du caractère sportif de ce Grand prix, cette deuxième édition témoigne de l’union de toute la jeunesse de Bougouni autour d’un événement fédérateur pour un Mali uni, prospère et stable, où la jeunesse sera un acteur majeur pour renforcer la cohésion sociale. Je voudrai ici remercier solennellement le gouverneur de la Région de Bougouni, Kéba Sangaré pour l’accueil chaleureux qui a été réservé et son implication personnelle pour la réussite de l’événement».

Pour sa part, le président de l’instance dirigeante du vélo national, Amadou Togola a félicité la commission d’organisation pour le travail abattu, avant d’insister sur la détermination du bureau fédéral à promouvoir le cyclisme sur toute l’étendue du territoire. «Après le succès qu’a connu le Tour du Mali 2017 à Bougouni et celui de la première édition du Grand prix Banimonotié 2018, la Fédération malienne de cyclisme, peut se réjouir d’avoir fait un bon choix, en décidant de revenir encore à Bougouni. Je remercie très sincèrement la commission d’organisation et les autorités administratives de Bougouni pour l’accueil qui a été réservé aux différentes délégations et la bonne organisation de la course. Merci Monsieur le gouverneur pour votre disponibilité», a lancé le premier responsable du cyclisme malien sous les ovations de la foule.
Prochain rendez-vous pour les cyclistes, le 13 mars pour l’édition 2021 du Grand prix de l’Association pour le développement du cyclisme dans le Ganadougou (ADCG).

Seïbou S. KAMISSOKO

Source : L’ESSOR

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct