Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Fermeture des centres d’enseignement coranique à cause de la pandémie du coronavirus : Le cri de désolation des responsables et parents d’élèves

Suite aux dispositions prises par les plus hautes autorités de l’État pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus dont le Mali a déjà enregistré plusieurs cas, tous les centres d’enseignement et les établissements scolaires ont été fermés. Mais le cas concernant les centres d’enseignement coranique comme ‘’ Markez Bilali boun Raba ’’ ne cesse d’animer les débats. Un religieux et un parent d’élève se sont exprimés. Ils en interpellent le président de la République afin que les plus de 100 000 internés puissent retourner dans leur centre respectif.

En plus des conséquences négatives de la suspension du nombre important de lectures du saint coran que font ces centres chaque jour, un religieux frustré contre l’initiative estime que cette fermeture va, au contraire, exposer ces milliers d’enfants qui y étaient internés. Il a souligné que c’est près de 100 000 enfants qui étaient internés par le centre d’enseignement coranique ‘’Markez Bilali Boun Raba’’ à Bamako et environs. Pour lui, ces étudiants étaient déjà confinés au sein de leurs différents centres d’enseignement qui symbolisent leur famille. Le confinement est une condition recommandée, selon lui, pour se protéger contre cette maladie. Surtout que ces enfants ne sortent pas de ces centres avant la fin de toutes leurs études excepté leur sortie 2 fois par an, précisément les veilles des fêtes de Ramadan et de la Tabaski. Pour ce religieux aussi responsable de ce centre d’enseignement coranique Markez Bilali boun Raba, les dispositions que les plus hautes autorités pouvaient prendre à leur encontre étaient de leur apporter une assistance et un accompagnement afin que les personnes extérieures ne puissent pas contaminer les élèves internés dans leurs lieux d’apprentissage.

Par ailleurs, il en a profité pour appeler à l’implication et aux responsabilités personnelles du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita et des responsables en charge de l’éducation et de l’enseignement au Mali, afin que ces étudiants retournent très rapidement dans leur centre respectif.

Abba Maïga, habitant de Daoudabougou, est l’un des parents dont les enfants étudient dans ce centre Bilali boun Raba. Il a indiqué que le fait de renvoyer les enfants dans leur famille, durant cette période, lui préoccupe personnellement. À ses dires, les enfants depuis, leur sortie, ne font que jouer et se promener dans les rues, tous les jours. Une situation qui, en plus de les exposer à cette maladie de Coronavirus, met également en retard leur apprentissage. C’est pourquoi d’ailleurs il a joint, lui aussi, son interpellation à celles des responsables du centre Markez Bilali boun Raba pour un retour rapide de tous les enfants dans leur centre respectif.

À noter qu’en plus du centre Markez Bilali boun Raba, du très respecté Imam de l’ACI 2000 Abdala Traoré, beaucoup d’autres centres d’enseignement et d’établissement scolaire du genre ont été fermés au Mali par cette mesure du gouvernement.

ISSA DJIGUIBA

Source : LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct