Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Femafoot : Mamoutou Toure accepte la décision de la FIFA

« Nous prenons acte de la décision de la FIFA. Nous sommes d’accord avec l’installation du comité de normalisation à la FEMAFOOT ». C’est l’essentiel du message de Mamoutou Touré « Bvieux », jeudi dernier, lors d’une rencontre d’information au terrain « poussière rouge» de Bozola. Le mercredi 20 décembre, l’instance dirigeante du football malien a envoyé un courrier pour confirmer la mise en place d’un Comité de normalisation. Bavieux, a ainsi surpris tout le monde car les supporters s’attendaient à une contestation de la décision de la FIFA. «Nous n’allons poser aucun acte qui compromettrait le développement du football malien. Nous n’avons pas peur de la normalisation. Tout ce que nous envisageons, c’est de faire en sorte que les enfants puissent jouer au ballon », ajoute Mamadou Touré en présence de certains membres de son équipe.

« Nous nous soumettons à la décision de la FIFA. C’est organe faitière qui peut-être n’a pas suffisamment analysé le dossier malien. Mais nous sommes convaincus de notre majorité, Même si on organiser 10 fois les élections, notre groupe va gagner », renchérit-il sous les ovations des supporters venus en grand nombre. Mamoutou Touré est également convaincu que la mise en place du CONOR sous la supervision de la FIFA va définitivement taire les rancœurs et souhaite qu’au sortir des assises que le CONOR organisera qu’il y aura un bureau fédéral qui sera reconnu de tous. Toutefois,  Mamatou Touré met en garde contre tout violation des textes du CONOR qui sera mis en place le 9 et 10 janvier par une mission conjointe de la FIFA et la CAF. Le président du Stade malien de Bamako a demandé aux supporters de comprendre la décision par les responsables et rester mobilisés unis.

Après une journée de blocage, le 9 octobre dernier, la commission électorale de la Fédération malienne de football a déclaré Mamoutou Touré « Bavieux » vainqueur avec 39 voix des 57 que compte le collège électoral.  Pour la FIFA, la nouvelle convocation de l’assemblée générale, le 9 octobre, ne semble pas avoir été effectuée dans les règles et plusieurs délégués n’ont apparemment pas été informés. « La FEMAFOOT demeure dans une impasse en raison de l’opposition entre les soutiens de Salaha Baby et ceux de Mamoutou Touré. Les deux candidats ne sont pas parvenus à une solution à l’amiable malgré les efforts de la mission de la FIFA », écrit l’instance dirigeante du football mondial. Le 4 décembre 2017, la Commission des associations membres de la FIFA a conclu que les élections de la FEMAFOOT ne pouvaient pas être reconnues et que la constitution du nouveau comité exécutif de la fédération était donc impossible avant de recommander au bureau du Conseil la nomination d’un comité de normalisation de la FEMAFOOT

Ousmane CAMARA

Par Le Témoin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct