Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Evacuation de la presidente des femmes de l’Azawad de la salle Aoua Keïta – L’Assemblée nationale se fait respecter -La complaisance de Oumou Cafo

L’Assemblée nationale du Mali n’a pas fait de détail face à l’impertinence de la présidente des femmes de l’azawad. Cette dame, présente dans la capitale malienne pour prendre part au Forum des femmes pour la paix, tenu au Mémorial Modibo Kéita, arborait fièrement le drapeau du pseudo Etat dit de l’azawad.

Durant tout le forum, elle a porté son écharpe avec la complaisance des organisateurs. Seulement voilà : lorsque les participantes à la rencontre se sont  rendues à la maison du peuple à Bagadadji pour rencontrer le Président de l’Assemblée nationale, la provocatrice a porté son machin dans l’enceinte de l’Hémicycle et de surcroît dans la salle Aoua Kéita. Une provocation de trop que l’Assemblée nationale n’a pas acceptée. Elle a été priée de quitter la salle. En effet, malgré l’insistance de ses camarades pour qu’elle enlève son écharpe, elle a refusé catégoriquement. Ce qui a amené l’Assemblée nationale à prendre ses responsabilités en la faisant conduire de la salle.

L’attitude de cette bonne dame tranche avec l’esprit pour lequel le forum s’est tenu à Bamako. Cette dame montre tout simplement qu’elle n’est pas venue pour la paix. Elle est venue à Bamako pour prendre ses perdiems. Si elle était venue pour la paix et la réconciliation, elle n’allait pas se livrer à une provocation qui jure avec l’Accord issu du processus d’Alger ses frères ont signé à Bamako. L’engagement pour la paix et la réconciliation ne doit pas simplement du bout des lèvres. Cela doit être un comportement dans nos actes au quotidien.

Youssouf Bamey      

Source: La Lettre du Peuple-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct