Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

En un mot : Situer les responsabilités

La mort de 11 militaires maliens dans une opération menée par les forces françaises contre les groupes terroristes ne doit pas rester sans suite. Pourtant, la nette impression que laisse le communiqué du gouvernement du Mali ne rassure pas. Idem pour les autorités françaises qui continuent de louvoyer dans une affaire qui implique au premier chef les soldats de l’opération Barkhane.

Mahamat Saleh Annadif minusma visite nord mali kidal gao tomboutou avion helicoptere onu casque bleu serval barkhane armee soldat militaire francais

Cependant, dans cette tuerie des militaires maliens il faut bien se garder de croire à une seule version des faits. Les groupes terroristes très forts dans la simulation pourraient également faire porter le chapeau à Barkhane afin de la discréditer aux yeux de l’opinion nationale. Mais, quelle que soit la thèse, la responsabilité est largement partagée : Barkhane et les preneurs d’otages sont en faute, cela disculpe forcément le Mali, absent sur ce terrain.

Mahamat Saleh Annadif minusma visite nord mali kidal gao tomboutou avion helicoptere onu casque bleu serval barkhane armee soldat militaire francais camp troupe tessalit

En tout état de cause, la question de la lutte contre le terrorisme ne devrait plus se faire sans les FAMas. La marge de manœuvre des militaires français doit être connue et le redéploiement de l’armée malienne sur l’ensemble du territoire national s’avère un impératif. C’est une question de souveraineté qui n’est plus négociable de nos jours.

DAK

Source: L indicateur du renouveau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct