Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Emmanuel Macron “regrette” le terme “bordel” mais “assume sur le fond”

POLITIQUE – Mea culpa sur la forme, mais pas sur le fond.

Emmanuel Macron chef etat president france

Après sa phrase polémique sur les grévistes de GM&S qui “foutent le bordel”, l’Elysée a indiqué ce jeudi 5 octobre qu‘Emmanuel Macron “regrette” d’avoir employé un “mot familier” pour exprimer sa pensée. Pour autant, l’entourage du chef de l’État affirme qu’il “assume sur le fond”, à savoir que ces employés “feraient mieux” de chercher un emploi.

Au Figaro, des proches du président assurent qu’il “réfute le procès en procès de classe” et qu’il “insiste sur le fait qu’il ne savait pas qu’il était filmé et n’était dont pas dans le registre de la parole officielle”. Emmanuel Macron “n’emploierait pas, dans un cadre officiel, le mot bordel, qu’il a utilisé dans une discussion officieuse”, a souligné L’Elysée à l’AFP.

Face à la polémique naissante, le porte-parole de l’Élysée, Bruno Roger-Petit, avait déploré dans la matinée une “citation tronquée sortie de son contexte”. “Emmanuel Macron a rappelé que la recherche de solutions en matière d’emploi dépend de la responsabilité de tous les acteurs”, avait-il tweeté.

 

La rédaction

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct