Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

#EllesFontFace : l’élan des femmes leaders freiné par la Covid-19

La Covid-19 a changé les agendas des femmes leaders au Mali et freiné leur élan. Beaucoup sont inactives à cause des mesures de prévention visant à lutter contre la maladie. Néanmoins, certaines continuent de sensibiliser leurs communautés pour limiter la diffusion du virus.

Les femmes leaders sont en première ligne dans la riposte face à la Covid-19. Elles se démènent tant bien que mal malgré la situation critique et leur nombre minoritaire.

À cause des mesures de restrictions prises par le gouvernement, les activités de beaucoup de ces femmes de terrain sont au ralenti. L’auto-confinement et la distanciation physique ont bouleversé les agendas de nombre d’entre elles. De plus, les femmes ont du mal à accéder à des financements pour la mise en œuvre de leurs projets de riposte contre la Covid-19.

« Une invention des Blancs » 

 Celles encore actives dans la sensibilisation sur le coronavirus sont découragées. « La majorité des personnes ne croient pas que le virus existe. Je me souviens qu’un jour, lors d’une de nos activités de sensibilisation, un vieillard nous a dit que la Covid-19 est encore une invention des Blancs pour gouverner le monde. », témoigne Diahara Alpha, membre de l’Association pour le développement durable de Tombouctou (ADDT), engagées dans la sensibilisation des populations sur la pandémie.

Cette attitude pousse d’autres femmes engagées dans la prévention et la lutte contre le coronavirus à se demander si leurs efforts ne sont pas vains. Il y a un véritable travail à faire avec une méthodologie bien élaborée. C’est comme cela que les gens arriveront à prendre la maladie au sérieux. Il le faut, car il n’y a rien de plus dangereux qu’être découragé dans un combat.

Faire baisser les inégalités 

« En réalité, cette crise nous rappelle qu’en tant que femmes leaders, c’est encore l’occasion d’élaborer pendant cette période de crise sanitaire des stratégies pour faire baisser les inégalités entre les sexes », soutient une femme à la tête d’une ONG à Bamako.

Par ailleurs, beaucoup de femmes profitent de cette pandémie pour défendre des causes telles que la situation des sans-abris, des mendiants et surtout celle des femmes travaillant dans le secteur informel. Le moment n’a jamais été aussi propice pour s’investir dans ces croisades sociales.

Pour certaines femmes leaders, cette crise de la Covid-19 est l’occasion parfaite pour intégrer encore plus les femmes dans les instances de prises de décisions. Mais aussi dans les concertations et l’élaboration des projets de développement.

Soutenir les associations féminines dans leurs activités est crucial, car elles sont des relais entre la communauté, la famille et le gouvernement. Nous devons approfondir les études sur l’impact de la Covid-19 sur le genre, soutenir les actions de sensibilisation et de riposte contre la pandémie.

Source: benbere

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct