Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Électrification et hadj: les mesures volontaristes

En conseil des ministres, hier, le Gouvernement à travers une communication écrite sur l’électrification donne un coup d’accélérateur au Programme d’urgences sociales du Président IBK d’un montant d’environ 250 milliards FCFA. Au cours du même conseil, il a été adopté le marché relatif au transport des pèlerins et de leurs biens d’un montant d’environ 2,2 milliards FCFA.

thierno hass diallo ministre affaires religieuses culte

Le ministre porte-parole du Gouvernement, Abdel Karim KONATE, accompagné de ses deux collègues de l’Énergie et de l’eau, Malick Alhousseyni, et des Affaires religieuses et du Culte, Thierno Amadou Omar Hass DIALLO, a animé hier, dans l’après-midi, un point de presse, dans la salle de conférence du Secrétariat général du Gouvernement.
Le ministre de l’Énergie et de l’eau a expliqué les avantages du Programme d’urgences sociales en ce qui est de son domaine.
Malick Alhousseyni a rappelé l’engagement présidentiel, à l’occasion des vœux de Nouvel An qui repose sur le fait, d’une part, qu’il est indispensable de faire plus en faveur des couches les moins favorisées de nos populations malgré les ressources limitées de notre pays.
D’autre part qu’il est impératif de réduire des inégalités inacceptables, dont sont victimes nombre de Maliens, dans l’accès aux services sociaux de base.
Le ministre de l’Énergie et de l’eau a fait savoir que le programme d’électrification permettra la réalisation de centrales solaires et hybrides. L’objectif étant de couvrir l’ensemble du territoire.
Pour l’immédiat (2017-2018), il s’agira de s’employer à ce que tous les chefs-lieux de cercle aient accès au service public de l’énergie. En plus, les localités frontalières, vitrines de notre pays, sont prises en compte. Le ministre a souligné qu’un accent sera mis sur les localités du Nord. Au total, environ 200 localités seront concernées par ce Programme d’urgences sociales du Président IBK. Ce, avec à la clé, le prix du kWh au même prix que dans les zones urbaines pour corriger le déséquilibre existant par rapport aux zones rurales.
Pour y parvenir, a poursuivi le ministre, le secteur privé sera mis à contribution pour la levée des fonds et l’accent sera mis sur la promotion des énergies renouvelables.
Le présent volet du Programme, a fait savoir le ministre, participera de la présence de l’État tout comme de la sécurisation des populations.
Interrogé sur la situation des vraies couches défavorisées dans les zones rurales, le ministre a fait savoir qu’il y a un programme de 36 000 lampadaires qui est en cours pour l’éclairage des écoles, des centres de santé, des places publiques.
Le ministre des Affaires religieuses et du Culte a informé, à son tour, que le marché du transport des pèlerins et de leurs biens a été confié à EGYPTAIR/AMASER VOYAGES (au titre de l’année 2017) qui ont été choisis à la suite d’un appel d’offres restreint, par les services techniques, pour être dans les délais imposés par la partie saoudienne.
En termes d’avantages, il a révélé que ce choix permettra d’avoir des plans de vol clairs facilitant une meilleure organisation de l’accueil.
Le ministre DIALLO a saisi l’occasion pour mettre en relief les efforts incessants du Gouvernement pour amoindrir le coût du pèlerinage. En termes chiffrés, il a indiqué que le hadj qui a coûté 2 996 millions FCFA en 2013, cette année, il est de 2, 470 millions FCFA.
Le Mali est un des pays qui a connu une hausse exceptionnelle de son quota de pèlerins qui est cette année de 13 323 sur lequel l’État n’a pris que 2 000, laissant le reste aux agences privées de voyage.
Pour une meilleure organisation, M. DIALLO a fait savoir que la campagne a été lancée en mars dernier, soit 5 mois avant le hadj.
Pour boucler la boucle, le ministre porte-parole du Gouvernement a annoncé le lancement hier, après-midi, par le Président IBK, des travaux de construction de la route Bankoni-Djalakorodi-Safo, Dabani Nomssombougou (56 km).
Les travaux de construction d’autres tronçons sont annoncés pour ce mois de mai : Kangaba-Frontière de la Guinée (50 km) par le PM ; Kayes-Sadiola, par des membres du Gouvernement ; Yanfolila-Kalana (50 km) par le PM ; Barouéli-Tamani.
Le coût de ces travaux, a fait savoir le ministre, est estimé à 123 200 milliards FCFA entièrement financés sur budget d’État.

Par Bertin DAKOUO

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct