Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Edito : Arrêtons l’amalgame !

Abdoulaye Idrissa Maiga a été nommé Premier ministre en remplaçant de Modibo Keita. Une nomination accueillie en grande pompe par de nombreux proches collaborateurs qui connaissent les valeurs intrinsèques de l’homme. Eh oui ! Il a la capacité intellectuelle et la volonté de donner un nouveau souffle à l’Administration malienne. Mais force est de constater que certains oiseaux de mauvais augures drainent de l’amalgame sur la nomination d’Abdoulaye Idrissa Maïga comme Premier ministre. Arrêtons de rouler les Maliens dans la farine pour des raisons politiciennes.

Premier ministre Abdoulaye Idrissa maiga chef gouvernement pm

Un faux débat anime actuellement les réseaux sociaux. On essaye de faire croire à l’opinion nationale et internationale que le nouveau Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga est un cousin direct à Madame la Première dame Aminata Maiga et raison pour laquelle l’homme a été nommé Premier ministre de la République du Mali.

Cette information est fausse, indigne et scandaleuse. Pour preuve, Abdoulaye Idrissa Maïga est natif et originaire de Gao, madame la Première dame vient de Bourem. Les deux personnalités n’ont aucun lien parental, certes ils se sont retrouvés sur le terrain politique car le nouveau Premier ministre qui est militant et baron du bureau politique du Rassemblement pour le Mali (RPM),  a été le directeur de campagne du candidat RPM Ibrahim Boubacar Kéita lors des présidentielles de 2013. Une campagne dont il a d’ailleurs menée avec brio en témoigne l’écrasante victoire d’IBK avec un score de plus de 77% des suffrages jamais égalé en République du Mali. De grâce arrêtons l’amalgame !

Pourquoi donc créer le problème là où il n’y en a pas ? Donc un faux débat de  nul et non avenu.

Un débat qui ne fait d’ailleurs aucun effet à la morale d’Abdoulaye Idrissa Maiga qui a pris officiellement fonction avant-hier lundi 10 octobre 2017. Patriote convaincu, l’homme sait le contexte socio-économique très tendu dans lequel intervient sa nomination.  Il entend donc relever avec succès les grands défis qui l’attendent. Le premier défi doit donc être l’apaisement du climat social et pour cela, Abdoulaye Idrissa Maiga entend tout faire pour arracher des accords avec les partenaires sociaux c’est-à-dire les différents syndicats.

Le second défi concerne la mise en œuvre de l’accord pour la paix au Mali issu du processus d’Alger. Il doit rapidement travailler à l’élaboration de la charte pour la paix sur la base des recommandations de la conférence d’entente nationale et achever l’installation des autorités intérimaires.

Le troisième défi concerne la lutte contre la corruption et l’impunité.

Le quatrième défi est relatif à l’emploi des jeunes. Le nouveau premier ministre doit accélérer la mise en œuvre du projet présidentiel de 200 000 emplois pour les jeunes.

Le dernier grand défi reste l’éducation. Le Mali, c’est désormais plus de 20 ans d’un système éducatif totalement détruit, 71% D’ÉCHEC AU BAC, en 2011.et la violence en milieu scolaire et universitaire.

Le nouveau Premier ministre connu pour son sérieux et sa rigueur dans le travail prendra  des mesures urgentes pour sauver l’école malienne. Donc arrêtons l’amalgame et laissons le nouveau PM Abdoulaye Idrissa Maiga qui, le temps joue contre lui, travaillera pour donner un souffle nouveau à l’Administration malienne.

Aliou Touré

Source: Le Démocrate

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct