Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Dédougou : La 15e édition du Festival international des masques et des arts se tiendra du 29 février au 7 mars 2020

L’Association pour la sauvegarde des masques (ASAMA), structure organisatrice du Festival international des masques et des arts de Dédougou (FESTIMA), a animé une conférence de presse ce mercredi 19 février 2020, pour rassurer les festivaliers de la tenue de la fête des masques dans la cité de Bankuy. Pour cette 15e édition, 30 sociétés de masques et 1 000 praticiens sont attendus.

Dans un contexte sécuritaire difficile pour le Burkina Faso, c’est avec juste raison que les organisateurs du festival ont retenu le thème « Masque, dialogue des cultures et cohésion sociale ». Nonobstant les rumeurs d’un report, le secrétaire exécutif de l’ASAMA, Léonce Ki, a rassuré les hommes de médias d’entrée de jeu : « La 15e édition du Festival international des masques et des arts de Dédougou aura bel et bien lieu et c’est du 29 février 2020 au 7 mars 2020 ».

Ce festival culturel veut contribuer, selon les organisateurs, à la consolidation du dialogue social par les valeurs africaines. C’est pour cette raison que le festival a un contenu culturel riche et diversifié. Le premier responsable de l’association, Léonce Ki, est revenu sur le contenu qui sera servi aux festivaliers pour cette édition. Il y aura entre autres une parade des masques dans la ville de Dédougou, des prestations de masques en feuilles, en fibres, en tissus et en écorce. Egalement, pour cette édition, une exposition se tiendra sur le site de Melon gare, en plus de la « Soirée au village », de la foire internationale et du forum.

Une édition avec des innovations, foi de Dr Jean-Baptiste Coulibaly, chargé de l’organisation du forum. Il a en effet informé les journalistes que, pour le FESTIMA 2020, le forum, au préalable réservé aux seuls scientifiques, sera ouvert au grand public. Par cette même occasion, les thèmes retenus pour les communications porteront, dans un premier temps, sur « Masque africain, facteur de paix et de cohésion sociale » et, dans un second temps, sur « Masque africain et dialogue des cultures ».

Il a conclu en indiquant que le forum se veut un cadre d’échanges, de réflexion et de partage d’expériences. Aussi la fin du forum sera sanctionnée par un appel à participation pour un ouvrage collectif. Le document obtenu sera publié sous un angle scientifique, à des fins de vulgarisation.

Revenant sur l’organisation pratique du festival, Casimir Yé, secrétaire exécutif adjoint de l’ASAMA, a indiqué que trois sites principaux seront aménagés : le site de Melon gare, celui à proximité du siège de l’association et le stade régional de Dédougou. Il a précisé que l’accès aux sites est conditionné par l’achat de ticket allant de 100 à 1 000 F CFA ou par l’achat d’un badge allant de 5 000 à 10 000 F CFA.

Les festivaliers sont attendus sur les différents sites, selon monsieur Yé, car il y aura une trentaine de sociétés de masques en prestations et plus de 1 000 praticiens. Le Sénégal est le pays invité d’honneur. Les organisateurs attendent aussi le Bénin et, avec espoir, le Mali.

Le comité d’organisation rassure d’ores et déjà les festivaliers que des mesures sécuritaires sont prises pour la bonne tenue de cette 15e édition. Mais les festivaliers sont invités à coopérer et à respecter ces mesures.

D. LAWALI

Lefaso.net

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct