Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Crise au sein du M5-RFP : Six membres suspendus du comité stratégique du mouvement dont l’ex- ministre Konimba Sidibé

Dans un communiqué rendu public, le 9 avril 2022, le Comité Stratégique du Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a décidé de la suspension jusqu’à nouvel ordre, à compter du samedi 09 avril 2022, des personnes dont les noms suivent : Daba DIALLO, Mouvement An Ko Mali Dron ; Nouhoum DOUMBIA, MPJ-Faso Yelen ; Ousmane DOUMBIA, EMK; Salim MAKADJI, MPJ-Faso Yelen; Konimba SIDIBE, FSD ; Boureima Afo TRAORE, CAMPS.

Le Comité Stratégique dit avoir relevé les atteintes graves à la cohésion et à la violation de l’esprit d’union sacrée autour des idéaux du Peuple malien porté par le M5-RFP, par lesquelles lesdits membres du CS/M5-RFP se sont illustrés. En réaction, l’ancien ministre, Konimba Sidibé, Président du MODEC, membre du FSD, a fait savoir que cette lourde sanction prise par le CS/M5-RFP à l’encontre de 6 de ses membres sur ordre de Choguel Kokalla Maïga, membre du CS/M5-RFP (Premier ministre), est un non-événement qui n’entamera nullement sa détermination dans la lutte pour la rupture avec les mauvaises pratiques de gouvernance. « Le M5-RFP est notre bien commun et nous ne permettrons à personne de s’en approprier », a-t-il dit.

Actuellement, il y a une véritable brouille au sein du M5-RFP. Pour preuve, le comité stratégique du M5-RFP a fait un communiqué, le 9 avril 2022, pour informer l’opinion publique de la suspension de six de ses membres pour faute « grave ». Lors de sa réunion ordinaire tenue le samedi 09 avril 2022 à son siège au Bureau CFOP sis à Badalabougou (Bamako), le Comité Stratégique du M5-RFP dit avoir statué sur les incidents graves et les agissements reprochés à certains membres du CS/M5-RFP et constatés au cours de sa réunion extraordinaire tenue le jeudi 07 avril 2022 au siège du PPC sis à la Cour Bittar à Sogoniko (Bamako). « Le Comité Stratégique a relevé les atteintes graves à la cohésion et à la violation de l’esprit d’union sacrée autour des idéaux du Peuple malien porté par le M5-RFP, par lesquelles lesdits membres du CS/M5-RFP se sont illustrés, notamment à travers un travail fractionnel en complicité avec des individus extérieurs, et la diffusion sur les réseaux sociaux de messages et de mots d’ordre portant préjudice à l’image du Comité Stratégique et à l’esprit et à la vision du M5-RFP », précise le communiqué du CS/M5-RFP. Selon le même communiqué, les participants à la réunion ordinaire du samedi 09 avril 2022 ont unanimement fustigé et condamné les incidents et les agissements incriminés reprochés aux membres du CS/M5-RFP concernés, en méconnaissance d’autres recours alternatifs et moyens d’expression. « A l’issue des débats, le Comité Stratégique du M5-RFP a décidé de la suspension jusqu’à nouvel ordre, à compter du samedi 09 avril 2022, des personnes dont les noms suivent : Daba DIALLO, Mouvement An Ko Mali Dron ; Nouhoum DOUMBIA, MPJ-Faso Yelen ; Ousmane DOUMBIA, EMK ; Salim MAKADJI, MPJ-Faso Yelen ; Konimba SIDIBE, FSD ; Boureima Afo TRAORE, CAMPS. En conséquence, les personnes ci-dessus visées ne sont plus autorisées à s’exprimer et à agir au nom du Comité Stratégique du M5-RFP, ni à participer aux réunions ou à se prévaloir de la qualité de membre dudit Comité Stratégique », souligne le communiqué du CS/M5-RFP, sous la plume de Boubacar K. TRAORE. Réaffirmant les engagements et la responsabilité des acteurs du M5-RFP pris face au Peuple malien et aux autres Peuples africains aspirant au changement et au renouveau, le Comité Stratégique a rappelé à l’attention de chacun l’impérative nécessité d’assurer le respect des idéaux du Peuple portés par le M5-RFP à travers l’engagement, la discipline et la responsabilité.

C’est « un non-événement », dixit Konimba Sidibé

La réaction de l’ancien ministre Konimba Sidibé, Président du parti MODEC (Mouvement pour un Destin Commun), membre du FSD (Front pour la Sauvegarde de la Démocratie) ne s’est pas fait attendre. Tout juste après le communiqué du CS/M5-RFP, Konimba Sidibé a fait savoir que ces lourdes sanctions sont prises par le CS du M5-RFP à l’encontre de 6 de ses membres sur ordre de Choguel Kokalla Maïga, membre du CS/M5-RFP (Premier ministre du Mali): Une suspension de toutes les activités du M5-RFP, retrait du groupe Wattsapp, interdiction de parler officiellement au nom du M5-RFP. Pour lui, les raisons avancées sont : Avoir quitté la salle de réunion après l’évacuation de El Hadj Oumar Abdou Touré de Kaoural ; sortie interprétée comme un signe de complicité avec celui-ci ; réalisation d’une vidéo avec ce dernier. « En ce qui me concerne, j’ai quitté la salle pour protester contre une pratique indigne d’une réunion de ce niveau: un camarade agressé avec brutalité par d’autres camarades et vidé de la salle avec l’appui des forces de sécurité, une pratique digne de la mafia. J’ai été outré aussi par l’utilisation abusive de force publique faite par un Premier Ministre en poste pour mettre au pas un adversaire politique, Elhadj Touré de Kaoural qui avait demandé sa démission quelques jours avant, dans le cadre d’une réunion privée. Je tiens à préciser aussi que je n’ai jamais eu le moindre contact avec El Hadj de Kaoural (même pas un simple coup de fil) à fortiori être à ses côtés dans une vidéo », a précisé Konimba Sidibé, ancien ministre. Par ailleurs, il dit avoir saisi le FSD dont il est l’un des représentants au Comite Stratégique.

«Prenez ça comme un non-événement qui n’entamera nullement ma détermination dans la lutte pour la rupture avec les mauvaises pratiques de gouvernance et refonder notre pays. Le M5-RFP est notre bien commun et nous ne permettrons à personne de s’en approprier. Seulement il y’a lieu de s’interroger jusqu’où Choguel est prêt à aller dans la revanche au regard de tout ce qui se passe depuis qu’il est PM (Premier Ministre), à se demander s’il a vraiment souci du Mali qui traverse une crise existentielle. La vérité finira toujours par se savoir, les jours du mensonge, de l’imposture, du populisme et de la manipulation sont comptés, comme toujours », a déclaré l’ex- ministre Konimba Sidibé.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct