Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ce que je crois : Le ramadan doit être un facteur de pardon et de cohésion

C’est parti depuis le 2 avril 2022 le long et difficile mois de Ramadan, où l’on se prive de beaucoup de plaisir courant la journée. Notons que durant tout le mois de Ramadan, les fidèles musulmans du Mali à l’instar de ceux du reste du monde entier s’abstiendront de manger et de boire pendant le jour. Il faut souligner que l’observation de ce mois béni est le respect de l’un des cinq piliers de l’islam.

Un long mois parce que se priver d’eau et de nourriture n’est pas chose facile surtout quand le corps est adapté à un certain rythme de nutrition pendant 11 mois.

C’est aussi et surtout un mois de solidarité et du pardon.

Je crois pour ma part que ce mois béni de Ramadan doit être mis à profit pour faire de ce principe cher à l’islam un comportement de tous les jours. Les maliens doivent comprendre qu’il est bienséant pour tous de parler le même langage, regarder vers la même direction. Depuis une décennie, les maliens sont largement divisés sur les questions de gouvernance. Du coup d’État contre l’ancien président, feu Amadou Toumani Touré à feu Ibrahim Boubacar Keïta, deux clans se sont toujours regardés en chien de faïence. Les événements de mai 2021 ont aggravé davantage cette crise de confiance. Beaucoup d’opposants sont aujourd’hui soit en prison soit en exil ou encore en fuite. Les attaques verbales sont de plus en plus monnaies courantes sur les réseaux sociaux. Il y a désormais deux types de Maliens : les patriotes et les apatrides. Je crois que cela doit changer, qu’il ait le Malien tout court. Chacun a sa façon d’aimer son pays. Ce mois doit unir les cœurs, rassembler le peuple Malien autour de l’essentiel : le Mali.

Je pense aussi que face à la cherté de la vie, les autorités se doivent de mettre tout en œuvre pour permettre une baisse du prix des produits de premières nécessités afin que les maliens puissent jouir du mois de Ramadan. Chaque année, malgré les nombreuses promesses, le constat reste toujours alarmant.

Le mois du Ramadan étant déjà amorcé, il est désormais urgent de revoir les insuffisances constatées en vue d’apporter le plus rapidement possible des corrections. Aider les démunis à faire face aux dépenses du mois de Ramadan afin que chaque musulman puisse s’acquitter de son devoir. D’autre part, les fidèles musulmans opérateurs économiques, commerçants détaillants doivent faire pression sur eux-mêmes afin d’éviter de tomber dans le piège du gain « vite trouvé ». Si le mois de Ramadan est un mois de solidarité cela doit être senti quotidiennement dans les comportements de chacun et de tous.

Que Dieu fasse en sorte que nous profitions au maximum de ce mois « béni de Ramadan » et qu’il se révèle à ceux qui le cherchent réellement. Bon mois de ramadan à tous !

Amadingué SAGARA

Source : LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct