Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Carnet secret de la présidentielle : IBK chez les familles fondatrices de Bamako

IBK chez les familles fondatrices de Bamako :
la promesse d’une campagne civilisée

Le 7 juillet 2018 dernier, en première journée de campagne, le candidat IBK s’est rendu auprès des familles fondatrices de Bamako où il a annoncé l’arrivée imminente de quatre nouveaux avions du Brésil. C’était à l’occasion de ses salutations rituelles d’avant campagne chez ses hôtes de Bamako.
IBK a assuré ses hôtes de toute sa détermination à sauvegarder les acquis déjà réalisés, mais également à davantage pour renforcer ces acquis réalisés malgré la situation et les conditions difficiles dans lesquelles il a trouvé le pays quand il arrivait à la magistrature suprême en 2013. IBK a ensuite évoqué quelques-uns des acquis de son bilan, notamment le chantier de la paix et de la réconciliation nationale entre les enfants du Mali. Il a par ailleurs insisté sur les performances de notre agriculture, dont la première place africaine du Mali en production de coton graine, le record national de la production céréalière, grâce à la subvention de 15 % au lieu de 13 % accordée à l’Agriculture sur le budget national, les augmentations de 20 % sur les salaires des fonctionnaires, etc.
Sur le plan de la réforme, de l’équipement et du renforcement de capacités des Forces armées et de sécurité, le Président de la république a annoncé que «Ce soir ou au plus tard demain, nous allons recevoir 4 nouveaux avions de chasse Super Tucano pour renforcer nos moyens aériens de combat au niveau des FAMAS ». Ces aéronefs, achetés sur les fonds du Trésor public viennent renforcer les moyens aériens de défense et le parc avion des FAMAS qui comprend maintenant 11 avions.
Quant à la campagne qui vient de démarrer, le candidat IBK a fait savoir qu’il a «opté pour une campagne civilisée et je ferai une campagne apaisée sans injure, sans entamer l’honneur d’un tel. J’aborde la campagne dans la sérénité, et je suis prêt à aider à développer le Mali, celui que les Maliens auront à choisir » a-t-il expliqué à ses hôtes.
La visite s’est achevée par des prières rituelles pour des élections apaisées, le rapprochement des cœurs et pour le meilleur président qui sera élu par les Maliens au soir du 29 juillet 2018.

Course pour Koulouba 2018 :
Kalfa Sanogo dévoile ses trois premières décisions
Le candidat Kalfa Sanogo, non moins maire de Sikasso, dissident de l’ADEMA, a choisi les antennes de Mikado FM, pour annoncer aux Maliens les premières décisions qu’il prendrait s’il est élu président de la république.
«Si je suis élu Président, mes 3 premières décisions seront : rassurer les fonctionnaires, traiter les opérateurs économiques de façon équitable et revoir l’Accord d’Alger», a déclaré Kalfa Sanogo.
«D’abord, il faut rassurer les cadres qu’ils ne seront pas soumis à de nouveaux changements. Il faut qu’ils soient stables pour pouvoir réfléchir aux problèmes de développement de leur service. Leur nomination sera faite d’abord sur la base de leur valeur intrinsèque et ensuite sur la base politique, au besoin. Deuxième chose, il faut assurer aux commerçants l’accès équitable aux marchés publics. Quant à l’accord d’Alger, il y a nécessairement des choses à revoir mais pas fondamentalement à remettre en cause ».

Présidentielle du 29 juillet :
le Cherif de Nioro votera Aliou Diallo
L’information tant attendue du choix du candidat du Chérif de Nioro est tombée, le vendredi 6 juillet 2018. Le Chérif, qui avait annoncé avoir retiré sa confiance à IBK, a appelé à voter Aliou Boubacar Diallo, président de l’ADP-Maliba. Selon les sources, il a affirmé avoir été déçu par IBK. Pour cela, le chérif a appelé ses fidèles à voter, le 29 juillet prochain Aliou Boubacar Diallo. Il motive son choix par la vraie alternance qu’incarnerait l’homme pour n’avoir jamais pris part à la gestion du pays.En outre, il dit bien le connaitre en expliquant qu’il est à la limite un fils pour lui. Pour terminer, il a demandé à tous ses partisans de rester mobilisés pour la victoire d’Aliou Diallo.
Aliou Diallo est un homme d’affaires et homme politique malien. Il est le président-directeur général de Wassoul’or, première tentative d’exploration et d’exploitation d’une mine d’or industrielle au Mali à capitaux essentiellement nationaux et de « PetromaInc Canada », société canadienne spécialisée dans la recherche du pétrole et du gaz au Mali. En janvier 2013, il crée l’Alliance Démocratique pour la Paix – Maliba (ADP-Maliba), un parti politique qui se donne pour mission de « renouveler la politique ». Aliou Diallo a été investi le 11 mars 2018, à Nioro du Sahel, comme candidat de son parti.

Pour le renforcement de la démocratie :
Les cinq actes du candidat Mamadou Oumar Sidibé
À l’instar des autres candidats à la présidentielle, le candidat de la coalition a animé, le samedi 7 juillet, un point de presse pour présenter son équipe de campagne et son directoire de cabinet. C’était au siège du parti à Niamakoro Cité UNICEF, avec comme animateur le président du parti Mamadou Oumar SIDIBE. S’il était élu président, le Dr Sidibé promet de passer à la quatrième république après une concertation nationale inclusive sur toutes les questions de la nation.
Il met en place un organe unique de gestion des partis politiques en charge également de l’organisation des élections : la Commission Nationale Indépendante chargée des élections et des partis politiques « CNICEP ». En troisième acte, M. Sidibé ambitionne de créer le haut conseil de la société civile (HCSC) doté d’un budget de fonctionnement de 0,10 % du budget national. Cette structure aura pour mission l’orientation,la réglementation et le suivi des actions des organisations de la société civile et sera doté d’un pouvoir de sanction.
Le candidat, en quatrième acte, compte moraliser et réduire le financement des partis politiques à 0,15 % du budget national au lieu de 0,25.
En dernier lieu, Dr Sidibé entend définir un système de décentralisation adapté aux réalités socio-économiques et culturelles du Mali et pourvoyeur d’emplois, de richesses et de la stabilité.

SIKASSO :
deuxième édition
du forum de
l’agriculture
La deuxième édition du forum de l’agriculture au Mali (FAGRIM) a pris fin le vendredi dernier à Sikasso. Le thème retenu pour cette édition était :  » autonomisation et résilience des producteurs ». La rencontre a réuni la société civile, les producteurs agricoles, les services techniques de l’État ainsi que les partenaires techniques et financiers. L’objectif était de créer un cadre de concertation entre tous ces acteurs pour une autonomisation des producteurs.

Kidal : arrestations de trois terroristes par la Force Barkhane
Selon des sources concordantes, dans la nuit du 06 au 07 juillet, la Force Barkhane est intervenue à Kidal. Elle aurait, à cette occasion, arrêté deux présumés terroristes du Jamaat Nosrat al-islam wal-Mouslimin (JNIM). Cette opération se serait déroulée sans violence, aucun coup de feu n’a été entendu dans la ville de Kidal.

Taziwanate-Samette-Djébock : Des civils exécutés par des bandits.
Hier dimanche 8 juillet 2018, des bandits armés ont fait irruption dans les localités de Taziwanate-Samette-Djebock où ils auraient exécuté 4 civils. Selon nos sources, le gang serait dirigé par un certain Bouba Ould Abidine et composé de Mohamed Ould Alkehal et Ould Abalawe.
Les personnes exécutées sont Adama Ag Intazabaye âgé de 60 ans, Aboubacren Ag Ewatan âgé de 60 ans, Chataghaye Ag Oumar âgé de 50 ans et Ag Agamsi âgé de 40 ans.
Aux familles des victimes durement touchées, le Quotidien des sans voix présente ses condoléances condescendances les plus attristées.

Présidentielle 2018 :
Le scrutin se
prépare avec l’appui
de l’ONU
Le 3 juillet 2018, au siège de l’Autorité Intérimaire de Kidal, a eu lieu la cérémonie de lancement de la campagne de distribution des cartes d’électeurs pour la région.
Cette cérémonie a été présidée par le Gouverneur de la région, Sidi Mohamed Ag Ichrache, en présence des acteurs politiques de la région, du représentant de la Commission électorale Nationale Indépendante (CENI), des représentants des partis politiques et des autorités locales et administratives de Kidal. À l’issue de ce lancement, le Gouverneur a solennellement remis les cartes d’électeurs aux maires des différentes communes de la région, amorçant ainsi la distribution des cartes électorales.
M. Ag Ichrache a appelé la population à une grande mobilisation pour que chacun puisse retirer sa carte, « ce message s’adresse surtout aux représentants des parties politiques et de la société civile pour des élections calmes et apaisées » a-t-il martelé.

Info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct