Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Baptême du centre de médecine du sport : Lassana Traoré dit Ambiance immortalisé par le ministre des Sports

Très attaché à la réhabilitation des anciennes gloires, le Ministre des Sports Housseini Amion Guindo poursuit sa politique d’immortalisation des acteurs qui ont sacrifié la quasi-totalité de leur vie pour le rayonnement du Mali. Le conseil des Ministres de ce mercredi 01 Novembre 2017 n’a pas dérogé à cette tradition. Ainsi, au chapitre des mesures législatives et réglementaires, sur rapport du Ministre des Sports Housseini Amion Guindo, le conseil des ministres a adopté un projet de décret portant dénomination du centre de Médecine du sport.

medecin sportif echographie consultation medicale

Il s’agit pour le gouvernement de procéder, dans le cadre de la reconnaissance de la Nation, aux femmes et hommes, pour services rendus, à la dénomination de certaines infrastructures sportives. Le projet de décret adopté consacre pour le Centre de Médecine du Sport la dénomination Lassana Traoré dit Ambiance, un ancien athlète du Mali.

Le choix de la personne retenue se justifie en particulier par la reconnaissance de valeurs comme le courage et la persévérance reconnus à un homme dont les qualités d’athlète ont forcé l’admiration du public sportif malien. La dénomination retenue est issue d’un processus participatif qui a impliqué l’ensemble des acteurs concernés. Au-delà des performances et des résultats liés à la motivation et aux réformes législatives et réglementaires, le ministre des Sports demeure attaché à la réhabilition des anciennes gloires, c’est-à-dire, ceux qui ont servi le pays sans contrepartie.

Qui est Lassana Traoré dit Ambiance

Né en 1935 à San, Lassana Traoré vient à Bamako chercher fortune en 1958. Il s’établit dans le quartier de Dravéla et exerce le métier de blanchisseur. Parallèlement à son métier, il pratique l’athlétisme. Même s’il ne s’avère pas doué dans ce sport, il arrive grâce à son courage et à sa persévérance à forcer l’admiration du public sportif malien. Il s’informe aussi sur l’actualité sportive mondiale à travers les revues sportives, qu’il fait lire par un ami et correspond avec des champions du monde comme Michel Jazy et Abébé Bikila.

Le 05 juillet 1965, il remporte la médaille de Bronze au championnat du Mali d’Athlétisme. Le président de la République, Feu Modibo Keïta, lui remet sa médaille et salue cet exemple de courage. Trois jours plus tard, il participa au Marathon de la ville de Bamako et tombe devant la Cathédrale de Bamako, alors qu’il occupait la seconde place.

À cet instant, le troisième se trouvait au niveau du poste de Douanes de Faladiè. Il est transporté d’urgence à l’hôpital du Point G. Il y rend l’âme, le lendemain soit le 09 juillet 1965.  Ses obsèques ont lieu ce jour même, en présence d’une foule nombreuse et du président de la République qui a tenu à accompagner Ambiance à sa dernière demeure.

Depuis quelques années, la Fédération malienne d’athlétisme lui rend hommage à travers un cross-country afin que nul n’oublie celui qui disait ceci lors de son transfert à l’hôpital : «Le marathonien ne doit pas imiter le fumeur et le fumeur ne doit pas imiter le marathonien». Dors en paix Ambiance. «À Dieu nous appartenons et à lui nous retournons».

Cellule de communication MS  

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct