Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Bamako : Signature d’un accord de cessation immédiate des hostilités entre la CMA et la Plateforme

Initiées, le vendredi 15 septembre dernier, les concertations entre la CMA et la Plateforme ont pris fin, aujourd’hui mercredi 20 septembre, à l’ex-Cres de Bamako.

 

harouna toureh plateforme gatia cma mnla rebelle touaregLa cérémonie a été présidée par l’ambassadeur d’Algérie au Mali, en présence du ministre malien de la Défense, de l’adjoint au représentant spécial du secrétaire général de l’ONU au Mali. La CMA était représentée par Bilal Ag Acherif. Quant à la Plateforme, elle était représentée par le secrétaire général du GATIA, Fahad Ag Almahamoud.

zahabi ould sidi mohamed general gabriel poudiougou commission ddr kidal azawad bilal ag acherif

Dans la salle, il y avait également un parterre de personnalités dont des ministres, diplomates, etc. Ainsi, la CMA et la Plateforme ont signé un document prévoyant une cessation immédiate des hostilités.

Sidatt Ould Brahim mnla Cma Harouna Toureh gatia plateforme general salif traore ministre securite Mohamed Annadif Minusma signature treve

Rappelons que cette rencontre avait pour but d’aborder en toute franchise toutes les questions pertinentes liées aux blocages de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger. Son objectif final est d’instaurer un climat de confiance entre les parties signataires. Cette situation fait suite à la reprise des hostilités entre la CMA et la Plateforme à travers le GATIA, en juillet dernier, autours de Kidal. Ce qui avait fait perdre au GATIA toutes les positions qu’il contrôlait dans la région de Kidal et même au-delà.

C’est suite à l’implication de certains acteurs tels que Intalla Ag Seyid et Inkaye qu’une rencontre a été organisée à Anefis, permettant à la Plateforme et la CMA de signer, le 23 août dernier en août dernier, qu’un un accord de trêve de 15 jours. Lequel a été renouvelé, le 6 septembre dernier, pour une durée de 30 jours. Une période que les deux parties se sont engagées à mettre à profit pour approfondir les discussions afin de parvenir à un accord de cessez-le-feu total. D’où la tenue de cette rencontre qui vient d’être clôturée er par la signature d’un document appelé « Engagements ». Ce dernier redonne entre la CMA et la Plateforme pour une accélération de la mise en œuvre de l’accord qui a connu un grand retard.

Le document en question prévoit deux phases essentielles. La première est relative à des actions immédiates à mener pour instaurer des mesures de confiance. Il s’agit entre autres, d’une cessation immédiate des hostilités, le redéploiement coordonné de la Plateforme à Takalote, localité située à une quarantaine de kilomètres au sud de Kidal, dans les deux semaines à venir, la mise à disposition des auteurs de graves violations de droits de l’Homme, la cessation d’attitudes néfastes à la libre circulation des personnes et des biens, la libération de prisonniers de guerre par la CMA…

Quant à la seconde phase, elle consiste à la finalisation et l’adoption du chronogramme d’accélération de la mise en œuvre de l’Accord avec le Gouvernement, la mise en place et l’opérationnalisation simultanée des MOC de Tombouctou, Kidal et de Ménaka, l’opérationnalisation des Autorités Intérimaires dans les cinq régions du Nord du Mali.

Signalons que cette entente a pour but de débloquer le statu quo dans l’application de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. C’est dans ce cadre qu’une rencontre destinée à matérialiser ces engagements pris de part et d’autre, est prévue dans les tout-prochains jours à Kidal.

Source: kibaru

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct