Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Attaque contre le poste douanier de Ouelessebougou : le film d’un assassinat osé

Dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 mars 2017, le poste douanier de Ouelessebougou a été attaqué. Le bilan, qui faisait état d’un mort, s’est malheureusement alourdi avec le décès, suite à ses blessures, d’une autre victime. Pratiquement une semaine après ce crime odieux, L’Espérance est à mesure de rapporter les événements tels qu’ils se sont produits.

ouelessebougou koulikoro vllage mali

Le film.

Ouelessebougou est une grande commune rurale située à environ 80 km de Bamako. C’est une cité florissante grâce au commerce et l’agriculture que pratiquent ses habitants. La commune est également un carrefour important reliant plusieurs localités. C’est pourquoi, tous les services déconcentrés y sont présents. Pour en venir à l’assassinat de l’agent de constatation Mahamane Dédéou Touré, il faut remonter au samedi 25 mars 2017 vers 21h. Alors qu’il était en train de manger avec son collègue Diawara, également agent de constatation et Sadio Samaké, un volontaire de l’APEJ, Mahamane eut envie d’aller prendre quelque chose dans le bureau. « Restez sur place et mangez, chef. C’est moi qui irait » lui répondit Diawara. C’est alors que ce dernier était dans le bureau que deux individus, sur une moto Jakarta, se pointèrent à une vingtaine de mètres des agents. Scandant Allahou Akbar, ils ouvrirent le feu à bout portant sur Mahamane Dédéou Touré et Sadio Samaké. Atteint grièvement, Mahamane se débattit pour aller chercher son arme dans le bureau. Malheureusement, il fut encore atteint à la tête par des balles assassines. C’est finalement arme en main qu’il succomba.

Son compagnon d’infortune, Sadio Samaké succomba également quelques heures des suites de ses blessures. Quant au second agent de constatation, Diawara, il s’en est miraculeusement sorti avec des blessures légères.

Le lundi 27 mars 2017, Mahamane Dédéou Touré a été accompagné à sa dernière demeure par toute l’administration douanière conduite par le DG de la douane, l’Inspecteur général Aly Coulibaly.

Cette attaque pose la nécessité de faire un large ratissage dans la zone de Ouelessebougou, en proie à une insécurité grandissante. Pour preuve, il y a quelques mois, des bandits avaient attaqué le poste de péage de Sanankoroba, situé à une quarantaine de km de Ouelessebougou. Ce n’est pas tout, sur l’axe Selingué-Oulessebougou, plusieurs forains ont été attaqués et dépossédés de leurs biens. A plusieurs reprises d’ailleurs. Ce qui veut dire que certains entretiennent une industrie du crime organisé dans cette zone. Raison pour laquelle, il urge de procéder à un large ratissage de la zone allant de Sanankoroba à Selingué en passant par Ouelessebougou.

Diakaridia YOSSI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct